Résultats d'enchères - Novembre 2017 -

 

Une Croix peinte est généralement plus recherchée que son équivalent en tableau. 

 La SVV Remy Le Fur a adjugé 2 000 € au marteau cette Croix attribuée à une Ecole Française datant du XVIIe siècle. La vente s'est déroulée le 7 novembre 2017.
N° 172
Croix peinte
Représentant le Christ en croix et la Vierge à l'agneau à ses pieds
Ecole Française
XVIIe siècle
H : 56 - L : 38,7 cm

Estimation 500 - 800 €
Croix peinte Représentant le Christ en croix et la Vierge à l'agneau à ses pieds

 

La veille de quitter le pouvoir en mai 2017, Depuis, le marché des Christs en Ivoire a retrouvé des couleurs.

 Ce Christ en ivoire d'une hauteur de 39 cm était offert à la vente le 7 novembre 2017 par la SVV Beaussant-Lefebvre sous le N°53 Bis. Il était attribué 'avec générosité' au XIXe siècle. 'Avec générosité' car il affiche de nombreux caractères iconographiques des Christs postérieurs à la Grande Guerre. 

Sur la base d'une estimation étonament basse compte tenu de ses dimensions, ce Christ en Ivoire fût adjugé 2 600€ au marteau

LOT  N°53.bis

Grand Christ en ivoire, le périzonium retenu par une cordelette. 
XIXe siècle.
Hauteur: 39 cm

Estimation: € 600 - 800 €
Grand Christ en ivoire, le périzonium retenu par une cordelette


Grâce à leur date de publication, les livres jalonnent l'iconographie du Christ sur la Croix de repères indiscutables. 

 Cette réédition des Heures de Nostre-Dame porte la date de 1584. Elle est écrite par René BENOIST(1521-1608). Natif de la ville d'Angers, il fût Curé de St Eustache et Evêque de Troyes (1593-1604). Il fût également un des Confesseurs d'Henri IV (1553-1610).

C'est la Maison de Ventes Pierre Bergé & Associés qui, le 7 novembre 2017, l'a adjugée 1 754€ avec les frais.


N° 32

BENOIST (RENÉ) Heures de nostre Dame a Lusage de Rome en Latin & en françois nouvellement imprimees reveues & corrigees de nouveau oultre les autres precedentes impressions.  Paris: veuve Pierre Ricoart, 1584. — In-8, 160 x 108: (236 ff.) [sig. a-e8 A-X8 Y4 a-c8 M8 ¶8]. Maroquin noir, plats ornés d'un décor à la Du Seuil, dos lisse orné, tranches dorées (reliure du XVIIe siècle).

Nouvelle édition des Heures de Notre-Dame à l'usage de Rome, en latin et en français, publiées par le théologien controversiste et doyen de la Faculté de théologie de Paris René Benoist (1521-1608). Elle parut pour la première fois en 1569.

Curé de Saint-Eustache, René Benoist fut surnommé «le Pape des Halles» à cause de l'influence qu'il eut sur ses paroissiens. Confesseur du roi Henri IV, évêque de Troyes puis d'Angers, il donna une traduction très controversée de la Bible.

Cette édition de 1584 est sans conteste l'une des plus rares, aucun exemplaire n'est d'ailleurs répertorié au CCFR.

Imprimée en lettres gothiques en rouge et noir par la veuve  Pierre Ricoart à Paris, elle est ornée de 58 vignettes gravées sur bois dans le texte, dont 46 petites, parmi lesquelles 12 illustrant le calendrier, et 12 grandes, occupant les trois-quarts de la page, en tête de chaque partie des heures. Les grands bois portent en guise de signature une croix de Lorraine et les initiales L.R. qui désigneraient le graveur et libraire Louis Royer dont on ne sait presque rien à part que sa première contribution à un livre d'heures date d'entre 1522 et 1542.

On trouve à la suite Les Quinze effusions du Sang de nostre sauveur & redempteur Jesus christ que chacune personne doit dire devotement, avec un titre particulier à l'adresse de la veuve Pierre Ricoart. Formée d'un cahier de 8 feuillets, signé M, cette partie est ornée d'un grand bois sur le titre et de 15 vignettes dans le texte dont certaines sont signées P et d'autres PR. On trouve enfin in fine La Vie de Madame saincte Margueirte (sic) vierge & martyre avec son Antienne & Oraison ornée d'une petite vignette gravée sur bois (8 ff.).

Bon exemplaire en maroquin noir du XVIIe siècle. Frottements aux coiffes et aux charnières, manque de cuir à un coin, feuillet de la première doublure déchiré avec manque, suite à l'arrachage d'un ex-libris. Déchirures avec manque sur les bords du titre, sans atteinte au texte. Déchirures sans manque restaurées à quelques feuillets, salissures à plusieurs pages, très rares mouillures.                         


Estimation 600 - 800 €
Livre des heures de notre-dame à l'usage de rome en latin et en français



 Galerie Moderne Sa est une Maison de Ventes située à proximité de Bruxelles. Le 14 novembre 2017 elle a mis en vente ce Christ en Ivoire de belle facture qui présente des similitudes avec certains Christs en Ivoire traditionnellement attribués à .

Il est peu probable que ce Christ soit de la main du Maître flamand. Néanmoins, son prix d'acquisition, 2 200€ au marteau, représente une belle affaire pour son Acquéreur, d'autant que sa hauteur de 50 cm lui confère une présence forte et qu'il est joliment encadré quoique un peu à l'étroit.

N°15
 
Christ janséniste. 
Les bras à la verticale, la tête dépourvue d'épines reposant sur l'épaule droite, les yeux clos, le bassin déhanché recouvert d'un périzonium retenu par une cordelette, les pieds superposés. 
Ivoire finement sculpté. Flandres. XVIIe siècle.
Hauteur: 50 cm. Présenté dans un encadrement en bois sculpté d'angelots, de rocailles, de fleurs et de fruits, doré. 
Belle qualité. Condition. Quelques manques aux mains.
Dimensions totale: 100 x 65 cm


Estimation € 2 000- 3 000 €
  • Christ janséniste Les bras à la verticale la tête dépourvue d épines reposant sur l'épaule droite Thorax
  • Christ janséniste Les bras à la verticale la tête dépourvue d épines reposant sur l'épaule droite Thorax



Certaines descriptions de lot s'apparentent à des énigmes : A leur lecture on croit les avoir comprises mais on doute de les avoir bien comprises. Alors on les relit attentivement pour finalement ne rien comprendre.

 Le libellé qui accompagne le Lot N°11 adjugé 2 000€ au marteau à l'Hôtel de Ventes Vanderkindere à Bruxelles le 14 novembre 2017 est un exemple de libellé qui pose plus de questions qu'il n'apporte de réponses.

Bel encadrement italien de style Régence en bois sculpté et doré du XVIIIème ! Si le cadre date du XVIIIe siècle il est d'époque et pas de style ! A moins que du XVIIIe siècle fasse référence au style Régence un style qui s'est exercé au début du XVIIIe siècle ?
Ensuite on lit Epoque : XVIIème sans qu'on sache précisément à quoi cette époque fait référence ! A ce qui précède ? Ce qui serait une nouvelle contradiction ... ou à ce qui suit ? Non car ce sont des dimensions. Donc c'est le Christ en croix qui serait d'époque XVIIe siècle ? Dans ce cas pourquoi ne pas l'avoir écrit à la suite de Christ en croix en ivoire sculpté ? C'est à dire comme ça : Christ en croix en ivoire sculpté d'époque XVIIème Cela aurait été clair et sans ambiguïté !

 Je vous livre à présent le libellé que j'aurais écrit si l'expertise de ce lot m'avait été soumise : Christ en Croix en ivoire de style ancien produit dans les années 1920-1930. C'est le type de Christ qu'on trouvait dans la boutique du Marchand Ricoux 32 rue de la Boétie à Paris. Il est présenté dans un spectaculaire encadrement de style rococo. 

Je vous invite, si ce n'est pas déjà fait, à lire la page intitulée  

Lot : 11

Christ en croix en ivoire sculpté. 
Bel encadrement italien de style Régence en bois sculpté et doré du XVIIIème (manques, * et **). 
Epoque : XVIIème. 
H.(Christ):32.5cm. H.(cadre):+/-106cm.

Estimation : 1 200€-1 600€
Elfenbeinchristus in Schrein François Duquesnoy



 Passons à plus sérieux avec cette Crucifixion peinte à l'huile sur un panneau de chêne et attribuée à une Ecole française du XVIIe siècle. Cette toile a été adjugée 3 750€ au marteau lors d'une vente d'Art Sacré organisée le 17 novembre 2017 par Chayette & Cheval une Maison de Ventes parisienne.

Observez dans la désignation l'absence totale d'ambiguïté : ECOLE FRANCAISE du XVIIe siècle C'est écrit d'un seul tenant et sans ajoût de ponctuation. Il faut douter de toutes les désignations de Lot qui ne respecte pas cette syntaxe.

N° 46

ECOLE FRANCAISE du XVIIe siècle
Le Christ en croix Huile sur panneau. Chêne (Petit éclat en haut vers la droite. 
quelques restaurations; ancien vernis oxydé) H. 42,5 - L. 28,6 cm
Cadre en bois sculpté et doré à bordure de frise feuillagé.


Estimation 500€ - 700€
Corpus Christi. Brons-of koperlegering bezet met licht-en donkerblauwe email



QUI, à part moi, n'a pas son Christ en cuivre doré de Limoges ? Rassurez-vous il y en aura pour tout le monde. Ces Christs poussent comme des champignons avec en plus un avantage : il y en a toute l'année !

 Ce mois-ci je vous propose de découvrir le Lot N°118 présenté par la SVV Pescheteau-Badin le 28 novembre 2017

Les Acheteurs étaient sûrs de leur affaire. La faiblesse de la fourchette d'estimations qui accompagnait le descriptif du lot n'a pas freiné leur ardeur. Ils ont propulsé le lot à 3 500€ au marteau.

N°118

CHRIST d'applique en cuivre champlevé, émaillé, gravé et doré. 
Tête ceinte d'une couronne, long perizonium tombant à l'arrière des genoux, suppedaneum.
Limoges, première moitié du XIIIe siècle.
Hauteur : 17 cm - Largeur : 13 cm
(usures à la dorure, petits manques notamment à la gauche)

Estimation 600 - 800 €
A Romanesque champlevé enamelled and gilt copper cross with a champlevé enamelled and gilt copper figure of a Christ Limoges France



Il fallait attendre les derniers jours du mois pour acquérir ce Christ en Ivoire magistralement sculpté, attribué à .

C'est la Maison de Ventes Pierre Bergé & Associés qui l'a présenté et l'a adjugé 17 000€ au marteau lors d'une vente de Haute-Epoque & Curiosités organisée le 29 novembre 2017 à Paris Drouot.

LOT n°86

Grand Christ mort en ivoire sculpté. 
La tête inclinée sur l'épaule droite avec visage aux yeux clos, bouche expirante et courte barbe en petites mèches ondulées; chevelure aux boucles s'écartant des tempes et aux longues mèches, relevées sur le côté gauche de la tête et tombant sur l'épaule à droite; bras en V ouvert; torse étroit à l'anatomie naturaliste avec réseau sanguin et caillots de sang en relief sous la plaie costale; périzonium retenu par une cordelette avec chute latérale laissant la jambe droite découverte; jambes fléchies légèrement déportées aux pieds superposés.
Vénétie, attribué à Francesco Terilli (Feltre, actif entre 1596 et 1633), vers 1600
H_38,5 cm
(petites restaurations et manques aux doigts, au périzonium et au bras droit)

Ouvrage et site consulté: P. Malgouyres, Ivoires de la Renaissance et des Temps modernes - La collection du Louvre, Paris, 2010, pp 27-29; http://www.ecrandenuit.fr/les-tailleursdymages- terilli-1550-1630.html.


Estimation: € 15 000 - 18 000
A living Christ in carved boxwood. Flemish or German sculptor from the 17th-18th century



Les Christs du XIIe siècle sont moins nombreux sur le marché de l'art que les Christs en cuivre doré de Limoges. Cependant ils demeurent trop nombreux pour être tous bons. Je vous invite à la Prudence.

 Ce Christ en argent, désigné comme une réalisation française de la 1ère moitié du XIIe siècle, a été adjugé 3 200€ au marteau le 29 novembre 2017 par la SVV Binoche et Giquello

LOT n°109

Christ en argent fondu. 
Tête inclinée sur l'épaule droite avec yeux clos aux globes proéminents, visage émacié avec barbe bifide, corps avec côtes sous-mammaires et abdomen bombé, long perizonium aux plis en chutes symétriques avec un pan rabattu sur le devant et nœud sur la hanche droite, jambes fléchies déportées sur la gauche et pieds reposant sur un suppedaneum. Ancienne étiquette de collection.
France, première moitié du XIIe siècle
H.12 cm - L. 10,3 cm Poids: 114 g
Petits manques aux doigts des mains
Ce petit Christ d'une facture raffinée devait être fixé à l'origine sur une croix en argent, ce qui en fait un rare témoignage de l'orfèvrerie romane. Avec son perizonium noué sur la hanche droite avec rabat triangulaire à la ceinture et ses jambes fléchies déportées sur la gauche, on peut le rapprocher de deux autres exemples, l'un conservé au musée eucharistique de Paray-le-Monial, l'autre au Germanisches Nationalmuseum de Nuremberg (Pl.O. 457), situés et datés France, première moitié du XIIe siècle par Bloch.
Ouvrage consulté: P. Bloch, Romanische Bronze-Kruzifixe, Berlin, 1992, V B 3 et V B 4.


Estimation: € 3 000 - 5 000
Christ en bronze vers 1400



Restons dans des temps reculés avec ce Christ en bronze d'aspect archaïque attribué par l'Experte aux années 1400. Il fût adjugé 600€ au marteau le 29 novembre 2017 à la Salle des Ventes à Chinon.

Nota
Une étude récente menée par 2 Conservateurs du Patrimoine de la DRAC Grand Est attribuent ce modèle de Christ aux années 1500. La fréquence d'apparition de ce type de Christ sur le marché abonde dans le sens de ce rajeunissement. En décembre 2011 j'ai publié une note sur ce type de Christ dans laquelle je l'attribuais au XIVe siècle : . Je vais revoir ma copie.

LOT n°141

Christ en bronze. 
Tête inclinée sur l'épaule droite ceinte d'une couronne à croisillons, côtes sous-mammaires, long périzonium aux plis arrondis et chutes latérales, pieds superposés. Vers 1400 Haut. 15,7 cm Manque à la main gauche Dans un cadre en ébène mouluré à décor d'appliques en argent Haut. 29,4 cm - Larg. 24,4 cm 

Estimation: € 400 - 600
Christ en bronze vers 1400

Publié le 4 décembre 2017

free hit
counters