Résultats d'enchères en décembre 2016

 
Comme chaque année au mois de décembre la densité des ventes atteint un sommet. Il est impossible de toutes les suivre et, en conséquence, le florilège qui suit apparait bien maigre.

Il est d'autant plus maigre que quantité et qualité vont rarement de pair, aussi parce que les estimations prennent mal en compte le niveau élevé des frais payés par l'Acheteur.

Les ventes de Christs anciens en ivoire ont repris. Les prix semblent avoir retrouvé un bon niveau après l'effondrement provoqué par la menace gouvernementale d'interdire en totalité le commerce des objets en ivoire.

 Cette belle composition de style rocaille attribuée au XVIIIe siècle a été soumise aux enchères le 3 décembre 2016 à l'Hôtel des Ventes de Nîmes et a trouvé preneur à 2 000€ au marteau.

N° 319 :
Un Christ janséniste en ivoire sculpté - cadre en bois sculpté et doré à décor de feuilles d'acanthe - époque XVIIIème - (quelques petits accidents et manques) - 80x59 cm

Estimation 2000€-2 500€

Grande plaque rectangulaire en cuivre. Au centre sur une croix est fixé un Christ en bronze fondu, la ceinture du périzonium ornée d'une perle de verroterie rouge
 La SVV Audap Mirabeau avait dispersé le 8 mars 2016 une collection d'objets néo-gothiques dont je me suis fait l'écho à cette page .

Le lot N°26 soit une grande plaque en cuivre avec, en son centre, un Christ en bronze qui avait été adjugée 3 500€ au marteau le 8 mars 2016 est réapparue chez la même SVV ce 9 décembre 2016 et a été adjugée 550€ soit une adjudication 6 fois moins élevée que quelques mois auparavant.

La raison de la réapparition de ce lot serait la conséquence d'une folle enchère

Compte tenu du nouveau prix d'adjudication l'Acquéreur du 8 mars devrait néanmoins s'acquitter de 2 950€ soit la différence entre le prix pour lequel il s’était porté acquéreur et le prix obtenu lors de la remise en vente.

Grande plaque rectangulaire en cuivre. Au centre sur une croix est fixé un Christ en bronze fondu, la ceinture du périzonium ornée d'une perle de verroterie rouge. L'encadrement comporte vingt bâtes de formes différentes, encastre des agates. XIXe siècle. Haut. totale : 44 cm ; Larg. : 32 cm Provenance: collection Charles Boissonnas REMIS SUR FOLLE ENCHERE 

Estimation 500€-700€



  • Baiser de Paix en émail peint polychrome avec rehauts d’or représentant la Crucifiion accompagnée de la Vierge, saint Jean, MarieMadeleine et saint Louis dans un encadrement de velours rouge orné de broderies en fis d’or.
  • Christ en bronze patiné. Le dos creux, il est représenté vivant, les yeux en relief, les cheveux séparés par une raie médiane retombant sur les épaules, les bras écartés terminés par de larges mains, les jambes parallèles presque entièrement recouvertes par un important perizonium aux amples plis.
La Maison de Ventes PIASA organisait le 9 décembre 2016 une de ses traditionnelles ventes de Haute Epoque. Expert : Laurence FLIGNY.

2 Crucifixions méritent votre attention :

 Lot N°56 (ci-contre) adjugé 4 300€ au marteau (Voir sur le site de la SVV PIASA)
Baiser de Paix en émail peint polychrome avec rehauts d’or représentant la Crucifiion accompagnée de la Vierge, saint Jean, MarieMadeleine et saint Louis dans un encadrement de velours rouge orné de broderies en fis d’or.
Plaque cintrée avec le Christ en croix sur fond de la ville de Jérusalem ; de part et d’autre de la croix, la Vierge les mains jointes et saint Jean tenant le livre des Ecritures ; à leurs pieds, agenouillés, Marie-Madeleine entourant de ses bras la base du stipe et saint Cloud avec un manteau flurdelisé et un sceptre. Large encadrement avec partie supérieure en accolade richement brodé de motifs appliqués en forme de serpents, de rosaces, de grains allongés avec rehauts de verroterie et de fiets en relief; bordant la plaque, bande guillochée agrémentée de flurettes à six pétales de verre rouge ; inscription à la partie inférieure : PAX . DNI .
SIT . SEP . VOBIS («Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous»).
Limoges, atelier de Pierre Reymond, vers 1535/40
Email : H 12,1 × L 8,7 cm
H 28,1 × L 23 cm (totale)
(très léger manque à l’émail sur la bordure gauche)
Provenance : Vente Fontainebleau, Me Osenat, 29 octobre 1989, n° 20.
Collection privée, Paris 

&

Lot N°91 (ci-dessous) adjugé 9 000€ au marteau (Voir sur le site de la SVV PIASA)
Croix reliquaire de la Vraie Croix en or ciselé et émaillé, émaux blanc, noir, bleu, vert. Terminaison des branches en forme de petit vase godronné ; croisées des branches ornées de flurs de lys ; Christ aux jambes flchies déportées vers la gauche et crâne d’Adam à la partie inférieure ; revers décoré de fis rinceaux feuillagés ; tranches des branches portant des ocelles et des H ; perles pendantes aux extrémités des branches latérales.
France ou Espagne, vers 1600
H 6,1 × L 4,7 cm
(légers manques d’émail au revers)
 
  • Croix reliquaire de la Vraie Croix en or ciselé et émaillé, émaux blanc, noir, bleu, vert. Terminaison des branches en forme de petit vase godronné
  • CROCE ASTILE POLILOBATA IN LEGNO DIPINTO CON CROCIFISSIONE
Christ d’applique en cuivre champlevé, gravé, émaillé avec restes de dorure. Tête ceinte d’une couronne légèrement inclinée sur l’épaule droite, long périzonium.
Le 16 décembre 2016 la Maison de Ventes ADER mettait aux enchères ce Christ en cuivre attribué à un atelier limougeaud du milieu du XIIIe siècle. 

Malgré sa petite taille, ses accidents, ses manques, ses usures et l'absence de Croix il fût adjugé 2 575€ au marteau.

N°162
Christ d’applique en cuivre champlevé, gravé, émaillé avec restes de dorure. Tête ceinte d’une couronne légèrement inclinée sur l’épaule droite, long périzonium.
Limoges, milieu du XIIIe siècle
Hauteur : 13,4 cm - Largeur : 10,4 cm
(accidents et manques visibles)
               
Estimation 1 200€-1 500€


Christ en bois sculpté et polychromé. Tête inclinée sur l’épaule droite, périzonium noué avec chute sur la hanche droite, jambes parallèles, pieds superposés.
 Ce Christ malmené par un Quidam qui lui a inversé les bras a été adjugé 500€ au marteau dans la même vente que précédemment ce qui constitue un prix amical pour un Christ qui ne manque ni de pathétisme ni d'authenticité.

N°207
                            
Christ en bois sculpté et polychromé. Tête inclinée sur l’épaule droite, périzonium noué avec chute sur la hanche droite, jambes parallèles, pieds superposés.
XVIIe siècle
Hauteur : 67 cm
(bras détachés, un doigt manquant, petit accident)

Estimation 400€-600€            








Croix sculptée à rares découpes polylobées présentant des restes de polychromie.
Je termine cette maigre récolte de résultats des ventes de mois de décembre par cette Croix en pierre de style et d'iconographie hors du commun.

C'est la SVV Millon qui l'a cataloguée pour sa vente Collections & Successions du 14 décembre 2016 à Drouot.

Elle est partie à 1 500€ au marteau.

Personnellement je la vois plus ancienne qu'annoncée car le Christ épouse un style proche du 14e siècle à moins qu'il ne s'agisse d'une production néo-gothique dont nos Aïeuls ont raffolé au siècle de Viollet-Le-Duc !

N° 188
Crucifix en pierre.

Croix sculptée à rares découpes polylobées présentant des restes de polychromie. Le Christ est figuré les bras presque à l’horizontale, les jambes fléchies, les pieds superposés, la tête portant la couronne d'épines penchée sur son coté droit et portant le perizonium plissé avec une chute sur le côté droit.

Début du XVI° siècle.

H : 31 – L : 21 cm

Cassure et manques.

Estimation : 600 - 800 €

Publié le 11 Janvier 2017

free hit
counters