Vrais faux Gothiques

Plaque émaillée attribuée à Léonard Limosin
Charles Boissonnas, architecte de son métier, collectionnait les objets religieux du culte catholique produits au XIXe siècle qui clonaient les techniques de l’orfèvrerie limousine du XIIe siècle au XIVe siècle.
 
Le 8 mars 2016, la SVV Audap-Mirabaud a dispersé la collection de Charles Boissonnas soit 47 lots présentés sans équivoque comme autant de témoins de l’émaillerie limousine dans le style du XIIe au XIVe siècle
 
Quelle fût ma stupeur de découvrir que ces faux Gothiques, avaient atteint des montants d’adjudication proches de ceux atteints par les vrais Gothiques.

En donnant la même valeur à ce qui est Faux qu’à ce qui est Vrai le marché de l'Art annihile la valeur du temps ainsi que la valeur de l’originalité.

En donnant la même valeur à ce qui est Faux qu’à ce qui est Vrai le marché de l'Art élève au même rang de reconnaissance et d’estime l’Artiste créateur que son Copiste.

En donnant la même valeur à ce qui est Faux qu’à ce qui est Vrai le marché de l'Art réduit à néant l’Imaginaire principe actif de la Vie.

Dans la présentation video diffusée sur You Tube de la Collection de Charles Boissonnas le Présentateur ne tarit pas d’éloges vis-à-vis des copistes du XIXe siècle et il n’hésite pas à marteler qu’ils ont réalisé de véritables Chefs d’œuvres !



Je ne partage pas ce point de vue ...

Une copie, quel que soit le niveau de qualité qu’elle atteint, reste et demeure une copie. 

Elle ne saurait recevoir le qualificatif de Chef d’œuvre au mieux celui d’œuvre d’Art.

Elle ne saurait atteindre la beauté et posséder l’âme d’une œuvre originale imaginée et produite à son époque, dans l’esprit de son époque, avec les outils, le savoir-faire et les méthodes de son époque.

En donnant la même valeur à ce qui est Faux qu’à ce qui est Vrai le marché de l’Art semble ignorer que les Artisans du XIXe siècle n’ont pas réalisé des copies dans l’unique but de satisfaire une Clientèle qui redécouvrait l’art médiéval et voulait l'exposer mais aussi pour répondre à des commandes de Professionnels dont le but était d’abuser une Clientèle peu éclairée en lui vendant au prix fort des objets qu’ils faisaient passer pour authentiques.

En donnant la même valeur à ce qui est Faux qu’à ce qui est Vrai le marché de l’Art encourage la tromperie et la spéculation.

Liens :

La vidéo de présentation de La Collection de Charles Boissonnas


  • Plaque centrale d'une croix en cuivre champlevé, émaillé bleu et doré. En applique, un Christ en cuivre champlevé
  • Plaque centrale d'une croix en cuivre champlevé, émaillé bleu et doré. En applique, un Christ en cuivre champlevé
  • Plaque centrale d'une croix en cuivre champlevé, émaillé bleu et doré. En applique, un Christ en cuivre champlevé

Lot N°2

Estimé entre 1 000 et 1 800€ le lot a été adjugé 5 800€


Description du lot

Plaque centrale d'une croix en cuivre champlevé, émaillé bleu et doré. En applique, un Christ en cuivre champlevé, le périzonium émaillé bleu deux tons, les yeux piqués d'une goutte d'émail, traces de dorure. Haut. : 27,5 cm ; Larg. : 17 cm. Christ : Haut. : 15,5 cm ; Larg. : 12,5 cm.  


            

  • Christ en croix d'applique en cuivre peint et doré
  • Christ en croix d'applique en cuivre peint et doré

Lot N°16

Estimé entre 600 et 900€ le lot a été adjugé 2 800€


Description du lot

Christ en croix d'applique en cuivre peint et doré à l'imitation de l'émail, les yeux piqués d'une goutte de verre bleu. Le Christ est vêtu d'une tunique à manches, ceinturée à la taille. Haut. : 30,5 cm ; Larg. : 23 cm.  

  • Christ d'applique d'une croix en cuivre repoussé, périzonium champlevé avec traces d'émail bleu, les yeux sont piqués d'une goutte d'émail bleu. Oeuvre de Limoges, milieu du XIIIe siècle
  • Christ d'applique d'une croix en cuivre repoussé, périzonium champlevé avec traces d'émail bleu, les yeux sont piqués d'une goutte d'émail bleu. Oeuvre de Limoges, milieu du XIIIe siècle

Lot N°20

Estimé entre 800 et 1 200€ le lot a été adjugé 4 200€


Description du lot

Christ d'applique d'une croix en cuivre repoussé, périzonium champlevé avec traces d'émail bleu, les yeux sont piqués d'une goutte d'émail bleu. Oeuvre de Limoges, milieu du XIIIe siècle. Haut. : 17 cm ; Larg. : 11 cm. (Manque quatre doigts à chaque main, petite fente à la base de la chevelure). 

  • Plaque de la Crucifixion du Christ, rectangulaire en cuivre champlevé, émaillé en couleur bleu et doré
  • Plaque de la Crucifixion du Christ, rectangulaire en cuivre champlevé, émaillé en couleur bleu et doré

Lot N°22

Estimé entre 1 500€ et 3 000€ le lot a été adjugé 5 000€


Description du lot

Plaque de la Crucifixion du Christ, rectangulaire en cuivre champlevé, émaillé en couleur bleu et doré, à décor de feuillages et de fleurs, dont les coeurs sont de couleurs rouge et verte. Au sommet, de part et d'autre de l'inscription gravée "IHS XPS", deux anges ailés en buste dont les têtes sont rapportées en ronde bosse. Au centre, le Christ en croix est rapporté en ronde bosse sur une croix émaillée et nimbée de bleu et de rouge. Le Christ est couronné, la tête légèrement penchée et son périzonium est émaillé bleu et gravé. De part et d'autre, deux figures en ronde bosse d'applique : la Vierge et Saint-Jean. La plaque est encadrée d'un motif gravé ainsi que d'émaux blanc, rouge et bleu, elle est percée de douze trous sur ses bords. Haut. : 20 cm ; Larg. : 19 cm ; le Christ : Haut. : 14 cm ; Larg. : 12 m ; Deux personnages : Haut. : 10,5 et 11 cm.

Grande plaque rectangulaire en cuivre. Au centre sur une croix est fixé un Christ en bronze fondu
Lot N°26

Esimé entre 500€ et 2 000€ le lot a été adjugé 3 500€


Description du lot

Grande plaque rectangulaire en cuivre. Au centre sur une croix est fixé un Christ en bronze fondu, la ceinture du périzonium ornée d'une perle de verroterie rouge. L'encadrement comporte vingt bâtes de formes différentes, encastre des agates. Haut. totale : 44 cm ; Larg. : 32 cm.


  • Important Christ d'applique en cuivre repoussé, champlevé, ciselé émaillé et doré
  • Important Christ d'applique en cuivre repoussé, champlevé, ciselé émaillé et doré
Lot N°45

Esimé entre 5 000€ et 10 000€ le lot a été adjugé 5 500€


Description du lot

Important Christ d'applique en cuivre repoussé, champlevé, ciselé émaillé et doré. Le corps est entièrement émaillé bleu et doré, col, ceintures et pendants. La couronne est enrichie de trente-deux cabochons, présentant des verroteries de diverses couleurs, ainsi que les yeux. Eclats dans la partie émaillée, quatre clous en fer sur les mains et les pieds. Il est présenté sur une croix en bois recouvert de velours rouge avec anneau en fer au sommet. Christ : Haut. : 49,8 cm ; Larg. environ : 40,5 cm. Croix : Haut. : 7,5 cm ; Larg. : 49 cm. Ce type de Christ s'inspire d'oeuvres de la fin du XIIe siècle.

NB
Paradoxalement ce Christ de belle envergure ne dépasse guère son estimation basse ! 

La réalité est que sa grande hauteur qui pouvait être perçue comme un faire-valoir est apparue comme un handicap compte tenu qu'aucun vrai Gothique n'affiche de telles dimensions.

En d'autres termes les Spéculateurs ne s'y sont pas intéressés !

  • Christ de Limoges Sotheby's
  • Christ de Limoges Drouot Estimations
  • Christ de Limoges La Suite Subastas
A titre de comparaison, je vous livre quelques résultats de ventes récentes de vrais Gothiques 

1. Adjugé 5 000 € (sans les frais) le 5 novembre 2014 par Sotheby's Paris

2.Adjugé 6 200€ le 14 décembre 2015 par Drouot Estimations 

3.Adjugé 3 000€ le 18 juin 2 015 par La Suite Subastas








Publié le 14 mars 2016

free hit
counters