FERNANDEZ (1576-1636)

GREGORIO FERNANDEZ (1576-1636)

Grégorio FERNANDEZ est un des grands Maîtres de la sculpture espagnole de la Contre-réforme catholique.

Né dans la province de Gallice à Sarria en 1576, c'est à Valladolid qu'il ouvrit son atelier, c'est aussi dans cette ville qu'il mourût en 1636.

On sait peu de choses de sa formation. Son style n'est pas original, il a prolongé à sa manière un art religieux naturaliste pratiqué avant lui par les sculpteurs Juan de Juni (1506-1577) et Pompeo Leoni (1533 c.-1608).

Les œuvres qu'il a laissées sont nombreuses. Elles sont de grandes dimensions car il sculptait des scènes de la Passion du Christ destinées à déambuler dans les rues des cités pendant la semaine sainte.

Ses personnages sculptés dans le bois adoptent des attitudes théâtrales, démonstratives, qui ont vocation à provoquer l'émotion des fidèles. C'est un art de l'illusion où les visages sont tourmentés à l'excès, à la limite de la caricature.

Le réalisme de ses sculptures est tellement poussé que l'on dit que certaines d'entre elles ont acquis la capacité de parler.

Le Musée national de la sculpture, Colegio de San Gregorio à Valladolid conserve un nombre important de sculptures de Gregorio FERNANDEZ. Vous pouvez accéder aux collections du Musée en suivant ce lien :

http://ceres.mcu.es/pages/SimpleSearch?Museo=MNEV

Gregorio FERNANDEZ 1630

Cristo de la Luz

Musée national de la sculpture, Colegio de San Gregorio , Valladolid

Gregorio FERNANDEZ 1617 c.

Musée national de la sculpture, Colegio de San Gregorio , Valladolid

Cette Piéta est une partie d'un paso composé des 2 Larrons en Croix, de Marie-Madeleine et de Saint Jean.

Gregorio FERNANDEZ a réalisé cette Piéta en 1616-1617 pour la Confrérie de Nuestra Señora de las Angustias de Valladolid.

Gregorio FERNANDEZ 1630

Cristo de la Luz

Cet exceptionnel Christ sculpté dans le bois, d'une hauteur de 1m90 sans la Croix, est conservé au Musée national de la sculpture, Colegio de San Gregorio à Valladolid.

Gregorio FERNANDEZ a réalisé ce Christ au crépuscule de sa vie. Il est l'aboutissement d'une vie dévolue à l'art religieux.

L'utilisation de l'ivoire pour les dents, du verre pour les yeux, du chêne-liège pour le sang coagulé, de la corne de taureau pour les ongles conduisent à exhiber aux yeux des fidèles attérés un Christ aussi vrai que nature répondant ainsi aux exigences de ses commanditaires religieux du monasterio de San Benito el Real de Valladolid.

Gregorio FERNANDEZ 1627 c.

Cristo Yacente

Musée national de la sculpture, Colegio de San Gregorio , Valladolid

Cette oeuvre qui représente le Christ mort répond à une commande de la Compagnie de Jésus implantée à Madrid.

C'est une sculpture grandeur nature.

Gregorio FERNANDEZ 1630

Cristo de la Luz

Musée national de la sculpture, Colegio de San Gregorio , Valladolid

Publié le 14 octobre 2012

free hit
counters