BRUNEL (1818-1882)

Louis Raymond Henry BRUNEL

Louis Raymond Henry BRUNEL est un grand nom de la sculpture sur ivoire au XIXe siècle.

Il est né à Dieppe en 1818 et il fit le commerce de l'ivoire dans cette ville jusqu'à son décès en 1882.

Il participa à de nombreuses expositions industrielles de son siècle ainsi la qualité de son travail fût reconnue au-delà des limites de sa ville natale et il obtint le brevet de fournisseur de S.M. la Reine des Français en 1844.

Louis Raymond Henri BRUNEL reçut sa formation à Dieppe ce qui explique que malgré son grand talent on est en peine de lui attribuer une sculpture plutôt qu'une autre.

Il reproduisit les modèles qu'il avait appris près des Anciens qui faisaient la renommée de sa ville.

Il ne se spécialisa dans aucune représentation particulière et dans son magasin on trouvait tous les articles de la tabletterie traditionnelle en ivoire.

Ses articles de sainteté étaient particulièrement appréciés. On conserve de lui une très belle Vierge sculptée dans l'ivoire, haute de 34 cm que vous découvrirez en suivant ce lien :

la-vierge-a-l-enfant-signee-brunel

La qualité d'un Christ en Croix de Louis Raymond BRUNEL ne saurait être inférieure à la qualité de cette " Vierge du Vœu " !

Malheureusement aucun Christ en Croix ne peut lui être attribué hormis le Christ en bois qui accueillait les marins à l'entrée du port de Dieppe.

Le Château-Musée de Dieppe possède bien quelques Christs en ivoire issus de son atelier mais leur qualité moyenne exclut qu'ils fussent de la main du Maître.

Ils sont néanmoins le témoignage d'un type iconographique que Louis Raymond BRUNEL affectionnait et commercialisait.

Alors je me risque à vous présenter 2 Christs en ivoire d'un type iconographique identique à ceux issus de son atelier, d'un niveau de Qualité plus en rapport avec le travail d'un Maître Ivoirier.

UN CHRIST EN IVOIRE DE LOUIS HENRY BRUNEL ?

UN CHRIST EN IVOIRE DE LOUIS HENRY BRUNEL ?

Dans cet autre exemple les traits du visage diffèrent légèrement mais cette fois le perizonium est en tous points identiques à celui des Christs issus de l'atelier de Louis Raymond BRUNEL.

Sans signature authentifiée, l'attribution d'une pièce n'est qu'un jeu de hasard !

Je précise bien que la signature doit être authentifiée car au dos du perizonium de ce Christ en Ivoire un "individu" a inscrit PAR DEMAGNEZ f1661 ce qui a de quoi induire en erreur !

CHRIST EN BOIS SIGNE BRUNEL DIEPPE - 1854

CHRIST EN BOIS SIGNE BRUNEL DIEPPE - 1854

Ainsi que vous le lirez dans Les cahiers de l'Ivoire N°3 publiés par les Amys du Vieux-Dieppe ce Christ de Calvaire a été béni le 24 juillet 1854. Il accueillait les marins sur la jetée ouest du port de Dieppe.

C'est lors de son démontage afin d'être mis en dépot qu'il a été découvert sur une pièce de bois l'inscription 24 JUILLET 1854 BRUNEL DIEPPE

VISAGE D'UN CHRIST DE BRUNEL ?

VISAGE D'UN CHRIST DE BRUNEL ?

A contrario, cette belle expression de visage pourrait être attribuée à la main du Maître Ivoirier.

C'est un visage aux traits identiques aux Christs issus de l'atelier de Louis Raymond BRUNEL sauf qu'il s'affiche avec une finition soignée.

La couronne d'épines autour de laquelle s'enroule une mèche de cheveux est sculptée avec une rare dextérité.

CHRISTS ISSUS DE L'ATELIER DE BRUNEL

CHRISTS ISSUS DE L'ATELIER DE BRUNEL

Cette photo est extraite du N°3 des Cahiers de l'Ivoire déjà cité.

L'expression de qualité médiocre, sauf un, du visage de ces Christs en Ivoire issus de l'atelier de Louis Raymond BRUNEL est trop éloignée de la qualité de sa Vierge de Voeu pour envisager qu'ils soient de sa main.

UN CHRIST EN IVOIRE DE LOUIS RAYMOND BRUNEL ?

UN CHRIST EN IVOIRE DE LOUIS RAYMOND BRUNEL ?

Ce beau Christ en Ivoire, haut de 35 cm, dont vous avez découvert le visage montre toute la difficulté à attribuer une pièce à un Maître Ivoirier plutôt qu'à un autre.

L'expression de son visage est identique à ceux issus de l'atelier de Louis Raymond BRUNEL mais le dessin du perizonium en est très différent !

Publié le 01 décembre 2012

free hit
counters