PREAULT ANTOINE-AUGUSTIN dit AUGUSTE (1809-1879)

PREAULT ANTOINE-AUGUSTIN dit AUGUSTE  (1809-1879)

Les Christs en Croix d'Antoine-Augustin PREAULT affichent un "sacré" caractère ...

Auguste PREAULT est né à Paris dans le quartier du Marais en 1809. Son père aurait voulu qu'il fasse des études de commerce mais il préféra entrer chez un sculpteur ornemaniste avant de fréquenter l'atelier de David d'Angers dont la réputation de sculpteur était bien établie.

Auguste PREAULT était un avant-gardiste. Pour s'être détourné des formules enseignées par les Ecoles du Classicisme il est considéré aujourd'hui comme une des figures de proue du Romantisme.

Deux Christs en Croix sont signés de sa main.

Le 1er est une sculpture en bois, haute de 2.60m, datée de 1840.

A l'origine ce Christ était destiné au curé de l'église Saint-Germain l'Auxerrois qui le refusa. Le curé de l'église Saint-Paul le refusa à son tour !

Alors il fût proposé au curé de l'église de Saint-Gervais et Saint-Protais qui dut faire bonne grâce de la mise en garde d'Auguste PREAULT " Monsieur, vos confrères ont chassé deux fois Notre-Seigneur ; recevez-le, je vous prie, sinon je me fais mahométan. "

Le Christ de PREAULT est le siège d'une puissance physique extrême que seule une souffrance physique à son tour extrême peut mettre à mal. L'acharnement de ceux qui le crucifie est à la hauteur de la puissance du Fils de Dieu.

Le second Christ d'Auguste PREAULT exprime une souffrance atténuée. Le Fils de Dieu a perdu le combat …

Le modèle en plâtre de ce Christ a été réalisé par Auguste PREAULT en 1847 et il a été exposé au salon en 1849. Son tirage en bronze, réalisé en 1849, est conservé dans l'église Saint-Ferdinand des Ternes.

Un mot sur l'Artiste ...

Auguste PREAULT a été sévèrement critiqué par ses contemporains. Pour preuve, le jugement de l'un d'entre eux qui le désignait comme "un homme de génie qui n'a pas de talent"

En réalité ses Contemporains ont jugé l'Homme plus que l'Artiste. Son caractère insolent et fougueux lui ayant provoqué de nombreuses inimitiés.

Auguste PREAULT ne s'exprimait pas avec le dos de la cuillère ...

A 20 ans, il lançait à la tête des crânes académiques au soir de la représentation de la bataille d'Hernani de son ami Victor Hugo le célèbre " A la guillotine, les genoux "

PS Les photos N&B sont extraites du site The Courtauld Institute of Art - Art & Architecture http://www.artandarchitecture.org.uk/

Publié le vendredi 6 avril 2012

free hit
counters