UN CHRIST ROMAN AU BOURG DE CHERIER - MILIEU DU 12E SIECLE -

UN CHRIST ROMAN AU BOURG DE CHERIER - MILIEU DU 12E SIECLE -

La découverte d'un Christ de l'époque romane dans le bourg de Chérier est récente.

Elle s'est déroulée en 1990 au domicile d'un particulier qui avait entreposé ce Christ après sa chute de l'arc triomphal sur lequel il était fixé.

La datation au carbone 14 a situé l'ancienneté de ce Christ entre 1006 et 1158.

Sa restauration a consisté à consolider le bois rongé par l'humidité et à éliminer les couches picturales successives qui avaient empâté la sculpture.

La polychromie initiale s'est révélée dans un état de conservation exceptionnel et n'a fait l'objet d'aucune réintégration.

Ainsi le Christ du Vieux-Chérier se montre aujourd'hui dans son état initial du XIIe siècle et il est considéré comme une pièce majeure du patrimoine mobilier de la région Rhône-Alpes.

Sur un plan iconographique, c'est un Christ dont l'âme est ailleurs. Il n'exprime pas d'émotions. Sa chevelure tombe en longues mèches ondulées et sa barbe s'achève par des enroulements caractéristiques. Le corps est lui-même sans grande expression. Le périzonium noué sur le devant est parcouru de plis réguliers et symétriques. Les bras sont proches de l'horizontale et les jambes sont légèrement fléchies et juxtaposées.

C'est un Christ qu'il faut rapprocher du fameux Christ découvert à proximité de l'abbaye de Lavaudieu qui a la particularité d'avoir sa tête au Louvre à Paris et son corps aux Cloîsters à New-York … ses jambes restent à découvrir !

Depuis la fin de l'année 2008, le Christ du Vieux-Chérier peut être admiré dans une vitrine de l'Eglise Sainte-Marie au bourg de Chérier.

P.S. Les photos de l'église Sainte-Marie proviennent de cette adresse :
http://etlaterreenfanta.blog50.com/archive/2010/06/08/campagne-roannaise-suite.html

Publié le vendredi 23 mars 2012

free hit
counters