JEAN GAULETTE SCULPTEUR NE A DIEPPE SOUS LOUIS XIV EN 1668

GAULETTE SCULPTEUR NE A DIEPPE SOUS LOUIS XIV EN 1668

Quand un sculpteur de talent a eu l'heureuse idée de graver son nom sur ses ouvrages il s'ouvre aujourd'hui une porte sur l'immortalité.

Jean GAULETTE est né à Dieppe en juillet 1668 au sein d'une famille de 10 enfants.

A la fin du 17e siècle la vie n'est pas facile à Dieppe. Il y a d'abord la révocation de l'Edit de Nantes en 1685 qui entraîne le départ de nombreux habitants de la Ville et par voie de conséquence une importante désorganisation de l'économie locale. Puis, il y a le siège en 1694 par la flotte anglo-néerlandaise suivi de l'incendie de la quasi-totalité de la ville.

Probablement que Jean GAULETTE aura mis son ciseau dans son balluchon et sera parti pour trouver une meilleure fortune ailleurs. Un ailleurs qui pourrait bien être l'Angleterre ou l'Allemagne où 2 grands musées de ces 2 pays conservent dans leur collection des ouvrages de Jean GAULETTE.

A l'observation du Christ de Jean GAULETTE on est frappé par la force d'émotion qui se dégage du visage du Crucifié.

C'est une force d'émotion que l'on ne trouve pas sur les Christs en Croix des sculpteurs issus de l'Académie royale de peinture et de sculpture dirigée par Charles Le Brun. C'est une émotion que Jean GAULETTE est allé chercher dans les écoles des länder allemands.

Jean GAULETTE a le talent rare de sculpter le sentiment.

Sur un plan iconographique, c'est un Christ qui est assez proche du Christ en bas relief de Pierre PUGET conservé au Louvre et daté de 1680.

Le Christ de Jean GAULETTE est passé en Vente aux Enchères chez LEMPERTZ à Cologne en novembre 2009. Auparavant on pouvait l'admirer en ligne sur le site d'un Marchand d'Antiquités à Anvers qui en avait fait l'heureuse découverte.

Publié le vendredi 2 mars 2012

free hit
counters