Le Christ en ivoire de l'Abbaye de Paimpont

Christ en Ivoire Abbaye de Paimpont
L'Abbaye de Paimpont conserve dans son trésor un Christ en ivoire de carte postale ...

Paimpont est une commune située au cœur de la forêt mythique de Brocéliande. Elle doit son origine à une première communauté religieuse qui s'est installée au VIIe siècle en bordure de l'étang de Paimpont. 

Cette Communauté a construit un Prieuré qu'elle a dédié au culte de la Vierge, la mère du Christ. Au Prieuré, détruit au IXe siècle par les Normands,  a succédé une église romane puis au XIIIe siècle fût érigée une église gothique en même temps que le site acquît le titre d'Abbaye.

A l'issue du Concile de Trente les moines Bénédictins qui régissaient l'Abbaye ont rejoint la Congrégation de France et ils ont observé la règle de Saint-Augustin. 

La Révolution Française a provoqué la fermeture et la vente de l'Abbaye. Le site conserve son église qui est devenue paroissiale. Les autres bâtiments abbatiaux accueillent la Mairie, une Ecole, le Presbytère. Des restaurants et des bars forment désormais la garde rapprochée de l'édifice religieux.

Je disais en introduction que le Christ en Ivoire de l'Abbaye de Paimpont était un Christ de carte postale !  La raison est que longtemps je n'ai eu comme seules images du Christ en Ivoire de l'Abbaye de Paimpont la multitudes des cartes postales vendues depuis l'ouverture du site au public dont on trouve de nombreux exemplaires sur le site internet delcampe.fr soit pas moins de 30 à 40 réponses à chaque requête 
Delcampe

Christ en Ivoire de l Abbaye Notre-Dame de Paimpont
Le Christ en Ivoire, objet de ces quelques lignes, est jalousement gardé au sein du Trésor de l'Abbaye de Paimpont dont il constitue le principal joyau si on s'en tient au témoignage de ce prêtre qui commentait une visite de l'édifice religieux au début du XXe siècle 

Revue de Bretagne - Novembre 1907 - Tome XXXVIII - L'Abbé Louis Gervy : Le trésor de notre trésor, la perle de nos richesses, c'est un magnifique Christ en ivoire, véritable chef-d'œuvre d'un artiste inconnu, qui fait l'admiration de tous les voyageurs et attire dans nos murs presque tous les officiers de l'armée française campés à Goëtquidam, à deux lieues seulement de Paimpont ...

On ignore tout de l'origine de ce Christ en Ivoire et sa datation varie selon le support d'information :

-Selon la base de données du Ministère de la Culture il est attribué au XVIIIe siècle
-Sur la carte postale ci-contre il est attribué au XVIIe siècle
-Sur la carte postale précédente il est attribué au XVIe siècle

En 1907, l'Abbé Louis gervy ne souffle pas un mot sur l'age ou sur l'origine de ce Christ en ivoire mais il livre son ressenti : Comme tout le monde, je sens que cet objet est beau, je dis qu'il est beau, parce qu'il est beau. Pour ce qui est d'exprimer ce genre de beauté, je m'y refuse absolument, me voyant obligé d'avouer mon incompétence. Je l'espère, un autre, un connaisseur fera ce travail, et sa description artistique guidera l'étranger dans ses appréciations et empêchera l'œil trop habitué à contempler ces merveilles de se blaser et de tomber dans la plus injurieuse des indifférences....

Depuis 1907 il semble que Personne n'ait tenté de décrire le Christ en Ivoire de l'Abbaye de Paimpont et de le rattacher à une époque.  Je ne me reconnais pas d'avantage la compétence de le faire, je pense qu'on demeure apprenti toute sa vie. Je ne vous livre que mon appréciation ...

La couronne d Epines du Christ en ivoire de Paimpont
Indépendamment de son époque et de son style la caractéristique principale du Christ en ivoire de l'Abbaye Notre-Dame de Paimpont est l'excellence de sa finition en particulier de sa couronne d'épines. 

J'ai recherché dans mes archives un autre Christ en ivoire avec une couronne d'épines aussi magistralement sculptée je n'en ai trouvée aucun et je vous invite expressément à me contacter  si vous connaissez un Christ dont la couronne d'épines soit d'un niveau de qualité équivalent.

La sculpture dans l'ivoire d'une couronne d'épines rendue à un tel niveau de réalisme est une véritable performance. 


La chevelure du Christ en ivoire de Paimpont

La chevelure s'enroule dans les branches de la couronne. Il faut aussi observer la précision du dessin de l'oreille qui est sculptée entièrement. En réalité, le ciseau du Maître ivoirier a fouillé chaque millimètre de l'ivoire et l'a façonné avec virtuosité.


J'ai écrit auparavant que je ne possédais pas dans mes archives de Christs en Ivoire dont la couronne d'épines était aussi savamment sculptée. C'est exact pour la pèriode supposée de production de ce Christ en ivoire XVIIe/XVIIIe siècle.

Par contre c'est faux pour le XIXe siècle ! 

Certains sculpteurs de la seconde moitié du XIXe siècle ont su avec un talent identique réaliser des couronnes d'épines portées à ce niveau de qualité . Je pense en particulier à  (1807-1880c) et à  (1846-1906).

Il ne s'agit pas d'affirmer que ce Christ est une production du XIXe siècle. Par contre il sagit d'envisager que le Christ en ivoire de l'Abbaye Notre-Dame de Paimpont n'a pas l'ancienneté qu'on lui prête.

Dans tous les cas, cela n'enlève rien à son exceptionelle qualité artistique.  Il faut apprécier ce Christ en ivoire pour ce qu'il est et non pour son pédigrée.
Le visage du Christ en ivoire de Paimpont
*Photo d'Axel Guillerand téléchargée sur le site Flickr 
Christ en ivoire conservé dans le trésor de l Abbaye de paimpont
Crucifix en ivoire Abbaye de Paimpont

Publié le 28 août 2015

free hit
counters