1869 à Auteuil

CHRIST EN CROIX SIGNE WALTER POMPE FECIT 1730

UNE OEUVRE ...

Jean-Baptiste CARPEAUX (1827-1875) est un grand Maître du XIXe siècle.

Son talent se révèle très tôt mais c'est après avoir obtenu le grand Prix de Rome en 1854 que sa notoriété s'étend.

Il est adulé par Napoléon III qui lui confie l'éducation artistique du jeune Prince impérial.

Jean-Baptiste CARPEAUX est profondément catholique et c'est avec exaltation qu'il représente les évènements les plus douloureux de la Passion du Christ.

Ses œuvres sont le reflet de sa vie. Doté d'une personnalité complexe et multiple, elles alternent entre espoir, joie et désespoir, toujours avec la même vérité du sentiment exprimé.

Son caractère impétueux, son hyper sensibilité et aussi ses exigences compliquent la construction de sa vie sentimentale.

En 1869, l'année de ses 42 ans, il rencontre et épouse Amélie de Montfort de 20 ans sa cadette.

Jean-Baptiste CARPEAUX, rongé par la jalousie, rongé par les agissements mercantiles de son père Joseph et de son frère Emile puis rongé par la maladie rend l'âme à 48 ans dans de terribles souffrances.

C'est pour sa fiancée Amélie de Montfort que Jean-Baptiste CARPEAUX aurait modelé dans le plâtre ce Christ en Croix :

Oui, tendre Amélie, charmante fiancée, vous me soutiendrez, vous m'inspirerez pour faire un Christ en Croix. J'en fais le voeu aujourd'hui. Cette grande image de la résignation me fera penser à Michel-Ange, Léonard, Raphaël, et leurs nobles accents viendront à mon aide pour accomplir cette oeuvre que je vous dédie à l'avance.

Ce Christ est conservé dans les collections du Petit Palais à Paris.

Le Christ est vivant sur la Croix, le regard tourné vers sa droite (*)

Jean-Baptiste CARPEAUX a modelé son corps avec un souci de la vérité anatomique tout en restant dans l'esquisse.

La souffrance du Christ est réelle. Elle est classiquement exprimée par une légère torsion de la partie supérieure du corps vers la droite et par une légère torsion de la partie inférieure du corps vers la gauche.

Les clous sont absents.

Sur un plan iconographique Jean-Baptiste CARPEAUX comme un grand nombre de ses contemporains n'apporte pas d'innovation.

Il imite et adapte à sa manière une œuvre existante.

En l'espèce, le Corpus d'une Crucifixion gravée par Martin Johann Schmidt en 1764 à partir du tableau d'autel de l'église de Schwechat proche de Vienne en Autriche et qui a agrémenté de nombreux missels.

(*) Etrangement le Christ conservé au Petit Palais est le seul dont le regard est tourné vers sa droite. Sa copie, agrandie et attribuée à Jean-Baptiste CARPEAUX visible à l' E.H.P.A.D. du Hainaut à Valenciennes (anciennement hôpital central) ainsi que toutes les reproductions en plâtre, en argile ou en bronze qui circulent sur le marché de l'art présentent toutes un Christ qui tourne le regard vers sa gauche !

UNE EPOQUE ...

1869 marque pour l'empire un tournant dans sa politique intérieure tandis que les bruits de bottes en France et en Prusse se font entendre.

Cette année là, l'opposition au régime de Napoléon III, majoritairement républicaine, frôle la moitié des suffrages.

A Paris, les républicains récoltent 3 fois plus de voix que leurs adversaires.

Napoléon III décide alors de mener une politique plus libérale afin d'obtenir les faveurs de la population.

Cependant, les velléités expansionnistes du Roi de Prusse et son soutien à l'un de ses cousins pour accéder à la couronne d'Espagne conduisent Napoléon III à déclarer la guerre à la Prusse.

Nous sommes le 19 juillet 1970.

Les évènements et surtout les défaites de l'armée française se succèdent à une vitesse éclair et se traduisent par la reddition de Napoléon III après le désastre de Sedan.

Le 4 septembre la déchéance de Napoléon III est proclamée en même temps que naît la 3ième république.

Une naissance dans le sang, la guerre avec la Prusse continue et le 18 septembre le siège de Paris commence …

CHRIST EN CROIX SIGNE WALTER POMPE FECIT 1730
CHRIST EN CROIX SIGNE WALTER POMPE FECIT 1730
CHRIST EN CROIX SIGNE W. POMPE FECIT 1730

Une des multiples copies du Christ de Jean-Baptiste CARPEAUX modelé dans la terre cuite ou plus sûrement moulé dans du plâtre et patiné à l'imitation de la terre cuite !

CHRIST EN CROIX SIGNE W. POMPE FECIT 1730

Le Corpus d'une gravure de la Crucifixion par Martin Johann Schmidt (1718-1801).

Elle est signée et datée de 1764.

Publié le 25 août 2014

free hit
counters