Le Christ de Barberey-Saint-Sulpice

Le Christ en bois de Barberey-Saint-Sulpice

Les Christs produits pendant les guerres de religion et parvenus jusqu’à nous sont extrêmement rares.

C’est sous les règnes d’Henri  II (07/1547-07/1559) puis de François II (07/1559-12/1560), Charles IX (12/1560-05/1574), Henri III (05/1574-08/1589) et Henri IV (08/1589-05/1610) que se sont déroulées les guerres civiles qui opposèrent Catholiques et Protestants pendant un demi-siècle.

Les premiers troubles sont apparus sous le règne de François 1er (01/1515-1547). L’affaire des placards dans la nuit du 17 au 18 octobre 1534 fût vécue comme une attaque frontale de la Monarchie. Le roi François 1er se radicalisa contre les partisans de la Réforme. Il conduisit à la pendaison et au bûcher ceux qu’il  jugea responsables de cette affaire.

Il faudra attendre la signature de l’Edit de Nantes  en avril 1598 pour voir la fin officielle de ce conflit fratricide qui fît plusieurs millions de morts dans tout le pays.

C’est  aussi pendant que naissaient et s'amplifiaient les guerres de religion que s’est développé en France un art de cour raffiné et codé. Cet art est qualifié de maniériste pour l’exagération des formes et des attitudes qui affectent les personnages représentés sur les œuvres qui se rattachent à cet art.

CLe Christ en bois de Barberey-Saint-Sulpice & Christ en bronze
S’il est rare de découvrir un Christ en bois comme celui de Barberey-Saint-Sulpice datant des guerres de religion il est moins rare de rencontrer le même type iconographique coulé dans le bronze.  La photo précédente rapproche le Christ de Barberey-Saint-Sulpice d'un Christ en bronze dont la dimension environ 15 cm destinait à la dévotion privée. 

Le nombre de Christs en bronze identiques au type iconographique du Christ en Croix de Barberey-Saint-Sulpice que je conserve dans mes archives photographiques alimente l'idée que ce type iconographique a connu à son époque une grande diffusion. Certains exemplaires ont conservé leur nimbe crucifère :
Christs en bronze avec une nimbe crucifère
On ignore quand et comment ce Christ en bois est parvenu dans l’église de Barberey-Saint-Sulpice.  H. MICHOT qui publia en 1884 la Statistique Monumentale du Département de l’Aube n'a pas mentionné la présence de ce Christ lorsqu’il a rédigé son ouvrage. Il ne mentionne pas d’avantage la statue de Saint-Jean qui se tient aujourd’hui au côté du Christ. 

A l'époque des guerres de religion la commune de Barberey-Saint-Sulpice n'avait pas l'importance qu'elle a acquise aujourd'hui. Ses habitants se comptaient seulement par dizaines contre 1 500 désormais. 

Cependant, la Seigneurie de Barberey qui possédait un manoir féodal sur les terres attachées à la commune, remplacé en 1626 par un château, semble avoir eu depuis toujours un rayonnement considérable. Parmi les Seigneurs de Barberey on compte des membres du Grand Conseil ainsi que des Echevins de la ville de Paris. Les Seigneurs de Barberey avaient donc leur entrée dans la capitale royale et c'est probablement là qu'ils virent la 1ère fois le type iconographique du Christ de Barberey-Saint-Sulpice qu'ils auront importé dans le département de l'Aube.

Le tableau qui suit, conservé au musée Carnavalet à Paris, est daté 1568. Il représente le Prévôt des Marchands et les Echevins de la ville de Paris en adoration devant la Trinité. Le Christ en Croix objet de leurs prières affiche un type iconographique proche du Christ de Barberey-Saint-Sulpice et, étrangement, les armoiries d'un des Echevins de la ville de Paris qui figure sur ce tableau sont très proches d'une des armoiries relevées par H. MICHOT sur les verrières de l'Eglise de Barberey-Saint-Sulpice.
Le Prévôt des Marchands et les échevins de la ville de Paris 1568
Les armoiries des Seigneurs de Barberey
C’est à Jean-Paul G. que je dois les photos qui illustrent ces lignes. Inlassablement, il parcoure son pays natal à la rencontre des monuments, des œuvres  et des vestiges qui témoignent de notre histoire.
  • Le Christ en bois de Barberey-Saint-Sulpice
  • Le Christ en bois de Barberey-Saint-Sulpice
  • Le Christ en bois de Barberey-Saint-Sulpice