Les Christs du printemps 2021


Le printemps est propice aux naissances et comme Tout est dans Tout et réciproquement,  les Ventes aux Enchères organisées pendant ce printemps 2021 nous ont livrés quelques Christs ou Crucifixions remarquables. Malheureusement de nombreux Vendeurs sont victimes de leur gourmandise et repartent dans leur foyer avec leurs Invendus. Quand on lit dans la presse que l'obésité gagne du terrain il est bien clair que Tout est dans Tout et réciproquement ...


 Commençons par ce Christ en argent que l'Expert de la vente attribue à Guglielmo della Porta (Porlezza, c. 1515 – Rome, 1577) un Architecte -Sculpteur de la Contre-Réforme que l'Italie a enfanté et qui a collaboré avec les plus grands Artistes de son époque dont Michel-Ange qui fût une de ses principales sources d'inspiration. 

Si vous entrez Christ de Guglielmo della Porta dans le moteur de recherche de Google et que vous visionnez les images vous en déduirez que le nombre de Christs attribués à Guglielmo della Porta traduit une invraisemblance. 

Relativement à ce Christ en argent présenté par Surbans casa de subastas à Barcelone le 29 avril 2021 aucune trace de poinçon n'est signalé dans le libellé. A contrario on observe des traces d'usure qui semblent indiquer qu'il s'agit d'un Christ en Bronze argenté plutôt qu'un Christ en Argent ce qui expliquerait l'absence de poinçon. Dans ce cas une attribution au XIXe siècle est envisageable.

Le Christ n'a pas trouvé Preneur.

Lot N°225


Attributed to Guglielmo della Porta (Porlezza, c. 1515 – Rome, 1577) 

Christ. Silver sculpture.

It is a figure of the dead Christ, with his head tilted to his right and his outstretched arms raised slightly upwards at an angle. The body is located frontally and only the right leg presents a twist at the level of the knees that appear together. His hands have the thumb and ring fingers joined in an attitude of blessing. The purity cloth is also collected on the right, after wrapping on that side. The figure is elongated and the anatomical study is carried out in great detail, showing the muscles, ribs and veins. His face is worked with great delicacy, showing defined features, with eyes and mouth closed. He has a mustache and a long beard. 

The iconography, as well as the proportion of the tall and slender figure of Christ, with the elegant curve of the contraposto, the facial features, the anatomical study and the shape of the perizonium, are characteristic of the work of the sculptor Guglielmo della Porta. 

Christ measurements: 23 x 19 cm. 

Mannerist architect and sculptor made an apprenticeship in the workshop of his uncle Giovanni Giacomo Della Porta in Genoa with whom he worked in the Cathedral of Milan. He moves to Rome where he meets Sebastiano del Piombo and Michelangelo working on the realization of the tomb of the pontiff Paul III and restoring the Hercules Farnese. The activity of Guglielmo della Porta as a creator of crucifixes in silver or gilt metal, in different sizes, is documented in Rome, in the spring of 1569, in a letter addressed to his friend, the also sculptor Bartolomeo Ammannati, where he told him that he was working on the creation of some crucifixes of various sizes and materials, all according to the norms of the Council of Trent. 

With a finger missing.

Estimation 7 500€ - 11 250€  Invendu

  • Christ silver Attributed to Guglielmo della Porta
  • Christ silver Attributed to Guglielmo della Porta 01
  • Christ silver Attributed to Guglielmo della Porta 01




 Ce Christ en ivoire haut de 39 cm modestement adjugé 800€ au marteau chez Ader SVV à Paris le 11 mai 2021 est plutôt de belle facture malgré une musculature ostentatoire qui désigne le XVIIIe siècle comme période probable de production plutôt que le XVIIe siècle comme indiqué dans le libellé.


Lot N° 104

Christ vivant en ivoire sculpté. 
Tête levée vers le ciel, bouche entrouverte, chevelure aux mèches ondulées retombant sur les épaules, réseau veineux apparent, périzonium retenu par une cordelette, jambes et pieds parallèles.
XVIIe siècle.
H : 39 cm
Poids : 670 g.
(Quelques manques et restaurations aux doigts et au périzonium). 

Estimation 600€-800€
Christ vivant en ivoire sculpté




 C'est à Rome, chez Bertolami Fine Arts qu'il fallait être le 14 mai 2021 pour découvrir, le cas échéant acquérir, 3 000€ au marteau, cette peinture de la Crucifixion où le Christ implore Le Père accompagné par Marie-Madeleine qui joint ses supplications aux siennes.

Notez que le libellé fixe la fin de vie d'Antonio Triva en 1669 tandis que Wikipedia le voit actif à la cour de Bavière jusqu'en 1699.


Lot N°188


ANTONIO TRIVA (Reggio Emilia, 1626 - Monaco di Baviera, 1669), ATTRIBUITO

Cristo crocifisso con la Maddalena ai piedi della Croce
Olio su tela, cm. 123x95. Con cornice



Estimation 3 000€-4 000€

  • ANTONIO TRIVA Cristo crocifisso con la Maddalena ai piedi della Croce
  • ANTONIO TRIVA Cristo crocifisso con la Maddalena ai piedi della Croce




 Si votre porte-monnaie vous le permettait vous pouviez acquérir à la même vente que précédemment au prix de 12 000€ au marteau cette Croix de Procession attribuée au XVIe siècle italien. 

D'autres Photos de détail sont visibles sur le site internet de Bertolamifinearts


Lot n° 202


SCUOLA CENTRO-ITALIANA, XVI SECOLO
Importante croce astile polilobata scolpita da ambo i lati.
Al recto: al centro Cristo crocifisso, ai lati Dio Padre con la colomba dello Spirito Santo, la Vergine Maria, San Giovanni evangelista e Maria Maddalena
Al verso: al centro Madonna con Bambino, ai lati i quattro Evangelisti.
Argento e rame dorato, con corpo in legno, cm. 55x32
PROVENIENZA: Collezione privata, Roma.


Estimation 13 000€ - 18 000€
  • SCUOLA CENTRO-ITALIANA XVI SECOLO Importante croce astile polilobata scolpita da ambo i lati
  • SCUOLA CENTRO-ITALIANA XVI SECOLO Importante croce astile polilobata scolpita da ambo i lati




A présent on fait un saut à Prague afin de découvrir un Christ en Bronze adjugé 1 000€ au marteau le 22 mai 2021 chez  Fine Antiques Prague s.r.o. 

S'il ne s'agit pas d'une copie XIXe siècle voir plus récente l'Acheteur a fait un bel achat car ce modèle de Christ qu'on attribue généralement au XIVe siècle est recherché par les Amateurs.

Lot N°114


Bronze sculpture, Germany, 15th century, Christ


Estimation  1 000€ - 1 500€

  • Bronze sculpture Germany 15th century Christ
  • Bronze sculpture Germany 15th century Christ




Je vous propose de découvrir une seconde Croix de Procession

C'est l'Etude de Provence -Ribiere à Uzès qui l'a proposée à la vente et adjugée 20 000€ au marteau le 23 mai 2021.

Comme signalé dans le descriptif une Croix d'un modèle assez proche est conservée par le Métropolitan Museum of Art à New-York.

J'ajoute qu'une Croix d'un modèle également très proche a été vendue le 08 juin 2012 par la Maison de Ventes Piasa à Paris qui l'a adjugée 15 046€ (avec les frais !). Elle est toujours en ligne sur cette page du site internet  de la Maison de Ventes Piasa.


Lot N°392

Rare et importante croix de procession ou d’autel en cuivre doré, coulé, gravé, émail champlevé. 
Croix latine dont l’extrémité des bras se termine en fleur de lys. La partie centrale basse se termine en pointe. La décoration est constituée de motifs végétaux incisés qui recouvrent toute la surface recto et verso de la croix. Les bras de la croix sont décorés de médaillons oblongs, d’émaux colorés : bleu foncé opaque, blanc et rouge, et le cartouche avec l’inscription IHS. L’iconographie est habituelle dans cette typologie, sur l’avers, figure autoportante du Crucifié au centre, aux extrémités des bras, à droite et à gauche de la croix la Vierge, Saint jean sur un piédestal, en haut l’ange thurifère et en bas Adam sortant du tombeau. Les plaques en émail : sur les côtés le Bon Larron Dimas et le Mauvais Larron Gestas, au-dessus le Pélican nourrissant ses petits, en bas Jésus dans les limbes et le cartouche avec l’anagramme du Christ. L’iconographie du revers est incisée, aux extrémités des bras le Tétramorphe : l’aigle, le lion et le taureau, et l’ange. 
Il manque une plaque oblongue à l’avers le Bon Larron et celle du revers avec la Majesté. 
Espagne, Burgos, Fin XIV début XVe siècle H.58 cm. 
Dans les collections du Métropolitan Muséum de New York, Rogers Fund, 1936 36.134 ce trouve une croix très proche de la nôtre. 
Voir photo jointe.

Estimation 20 000€ -22 000€
 Croix de procession ou d autel en cuivre doré coulé gravé émail champlevé




Il y a des Achats en salle de ventes qui laissent un trou béant dans le porte-monnaie. Pas dans celui du Commissaire-Priseur dont le métier d'Intermédiaire doit lui permettre de gagner à tous les coups mais dans le porte-monnaie de l'Acheteur lorsque pris par la nécessité de revendre son Achat il doit encaisser une moins-value importante

C'est la mésaventure qui est arrivée au Propriétaire de ce Panneau de la Crucifixion acheté 97 500€ (Frais de vente inclus !) chez Leclere Maison de Vente à Paris le 8 novembre 2017 et qui vient d'être adjugé 40 000€ au marteau le 3 juin 2021 chez R&C Maison de Ventes à Marseille. En 4 ans la Perte nette pour l'Acheteur est d'une belle ampleur.

A noter que la Maison de Ventes R&C avait tenté de limiter la casse pour le Propriétaire de l'oeuvre en proposant à la vente le 4 décembre 2020 ce Panneau dans la fourchette 60 000€/80 000€. Malheureusement aucun Acheteur ne s'était manifesté dans cette fourchette d'estimations.

Les grandes scènes peintes de la Crucifixion jugées désormais trop ostentatoires ont perdu un grand nombre d'Amateurs. 

Les larmes versées par Saint-Jean retourneront-elles cette situation d'éloignement des Amateurs ?

C'est à suivre ...

N° 15

Pieter Pieterszoon AERTSEN (Amsterdam 1540 - 1603)
La crucifixion
Huile sur panneau
95 x 70 cm

Provenance :
Collection Maas, Amsterdam comme Jan van Scorel avant 1902 ;
Vente anonyme, Roos C.F. & Co Amsterdam, 18-20 mars 1902, n° 85 ;
Collection W. Mengelberg, Amsterdam, jusqu’en 1952 ;
Vente Mengelberg, Amsterdam, S.J. Mak van Waay, H.S. Nieuhuys, 25 mars 1952, n°57, comme Pieter I Aertsen ;
Collection Stichting Wagner - De Wit, La Haye ;
Déposé au Rijksmuseum, Amsterdam entre 1953 et 1964 ;
Déposé au Bonnefantenmuseum, Maastricht entre 1964 et 1973 ;
Déposé au Museum Spaans Gouvernement, Vrijthof Maastricht inv. nr.: 0287 (récupéré en2010) ;

Expositions :
Exposition des arts religieux de Bois-le-Duc (Oude Kerkelijke kunsts’Hertogenbosch) 1913, comme Jan van Scorel ; Noord Nederlandse Schilder en Beeldhouwkunst, 1913, n°3, comme Pieter Pieterszoon I
Aertsen

Bibliographie :
P. Wesher, « Der Maler Pieter Pietersz und sein werk », Oud Holland XLVI, 1929, pp. 152-171, pl. 5 p.158 ;
G.S. Hoogewerff, De Noord Nederlandse schilderkunst, deel IV, pp. 554-555, reproduit ;
D.H. van Wegen, Het Vlaamse Schilderkunst Boek, Zwolle, 2005, pp. 94-95, reproduit p. 95

Surtout célèbre aujourd’hui pour ses peintures de genres, Aertsen a commencé sa carrière comme peintre de scènes religieuses, notamment pour les églises d’Amsterdam et Louvain (bien qu’en grande partie détruites suite aux troubles religieux de 1566). Il acquiert le droit de cité dans sa ville natale d’Amsterdam en 1557 où il passe une grande partie de sa carrière. Il a su apporter des innovations majeures dans la peinture hollandaise de la seconde moitié du XVIe siècle. Son style original mêle intelligemment la noblesse italienne au réalisme nordique grâce à son expérience de peintre actif dans trois pays, la Hollande, les Flandres et l’Italie. Nous pouvons citer plusieurs œuvres majeures de son parcours comme peintre religieux, telle la Vanité avec le Christ chez Marthe et Marie, 1552, Kunsthistorisches Museum de Vienne, un Triptyque conservé à la Cathédrale de Laval, et Jésus chez Marthe et Marie (1559), conservé aux Musées royaux des beaux-arts de Bruxelles


Estimation 40 000€ - 60 000€
  • Pieter Pieterszoon AERTSEN La crucifixion Huile sur panneau
  • Pieter Pieterszoon AERTSEN La crucifixion Huile sur panneau  Les larmes de Saint-Jean




 La Maison de Ventes Lempertz a dispersé plusieurs Christs de belle facture lors d'une vente qu'elle organisait à Cologne le 05 Juin 2021

Les Marchands étant les principaux Fournisseurs des grandes Maisons de Vente européennes les surestimations sont fréquentes aussi pour un Amateur il est rare d'y faire de bonnes affaires. Par contre l'Amateur visualisera des Lots d'un niveau de qualité qu'il ne rencontrera pas ailleurs.


 Un Christ en Ivoire sculpté d'une seule pièce 

N° 2265

South German Mid-17th century

A mid-17th century South German carved ivory Corpus Christi

Carved in the round. A depiction of Christ crucified with three nails and His arms starkly upraised. The detailed depiction of his anatomy and the perizonium, held in place with a cord, mark this as an especially finely carved work.
Very minor staining, otherwise in pristine condition. Mounted on a wooden stand and back panel. Height 50 cm.

Provenance

South German private collection.


Estimation 7 000€ - 8 000€       Adjugé 7 000€ au marteau
Un Christ en Ivoire sculpté d'une seule pièce



 Un Christ en Argent de la 1ère moitié du XIVe siècle 

N° 2228

Italy 1st half 14th century

An Italian silver Corpus Christi, first half 14th century
Engraved cast silver. 
A depiction of Christ crucified with arms upraised and slightly angled, feet crossed over and held by a single nail and head leaning to one side in death. The legs, partially concealed by the voluminous and detailed drapery of the perizonium, are turned expressively outwards.
Drilled holes to the hands and feet. Very minor abrasions. Height 13.2 cm. Width of arms 8.5 cm.
Provenance
Former Austrian private ownership. - South German private collection.


Estimation 4 000€ - 5 000€       Adjugé 4 500€ au marteau
An Italian silver Corpus Christi first half 14th century



 Un Christ en bois attribué à

N° 2208

Balthasar Permoser, attributed to

A carved wood Corpus Christi attributed to Balthasar Permoser

Carved in the round. This depiction of Christ shows Him crucified with three nails, with arms spread wide apart and His head tilted back and to one side. The expressive Corpus testifies to the influence of Italian models and can presumably be dated to the 4th quarter of the 17th century. An attribution to Balthasar Permoser has recently been suggested. This artist began his training in Salzburg and Vienna before travelling to Italy in 1675 and becoming a pupil of Giovanni Battista Foggini (see next lot). He was summoned to become court sculptor at Dresden in 1689, and thus became the most influential representative of the Italian school in Germany.
A vertical hairline crack through the chest. Mounted on a wooden cross. The associated gilt brass plinth bears the coat-of-arms of the Pignatelli family and presumably originally formed part of a fire dog. 
Corpus height 52 cm. Width of arms 50 cm. Height with cross and plinth 158 cm. Width 62 cm..

Provenance
South German private collection.


Estimation 20 000€ - 25 000€       Invendu
A carved wood Corpus Christi attributed to Balthasar Permoser




Les grandes Maisons de Ventes françaises  ont dévoilé à leur tour quelques trésors.

 Cette scène de la Crucifixion attribuée à Francesco BERTOS ne manque pas d'élégance. C'est la Maison de Ventes Artcurial à Paris qui l'a présentée et adjugée 22 100€ au marteau le 10 juin 2021.

Cette composition en bronze n'est pas unique. Une composition identique est conservée dans les Collections du V&A Museum à Londres


N° 340

Francesco BERTOS Venise, 1678 - 1741
Un ange et la Madeleine au pied de la Croix
Bronze à patine brun clair
Hauteur : 54,50 cm (21,45 in.)

An angel and Mary Magdalen at the cross, bronze, light brown patina, by F. Bertos

Provenance : Chez Andrea Daninos, Milan, en 2005 ;
Collection particulière, Bruxelles

Expositions : Biennale de Florence, Palazzo Corsini, 2005

Bibliographie : Andrea Daninos, " Francesco Bertos, Crocifissione ", in 'I quaderni della galleria', 2, septembre 2005
Charles Avery, 'The Triumph of Motion: Francesco Bertos (1678-1741) and the Art of Sculpture. Catalogue raisonné', Turin, 2008, p. 250 n° 172, repr. pl. 45 à 48 


Estimation 20 000€ - 30 000€
Francesco Bertos Un ange et la Madeleine au pied de la Croix




Ce Christ en Bronze est traditionnellement identifié comme un modèle  d'après  

Il circule sur le marché de nombreux exemplaires de ce Christ néanmoins il remporte toujours un vif succès dans les salles de ventes. On peut dire que le prix du présent Christ adjugé 7 800€ au marteau le 10 juin 2021 par la Maison de Ventes Delon-Hoebanx se situe parmi les meilleures enchères atteintes avec ce modèle.


N° 291


ECOLE FRANÇAISE DU XVIIE SIÈCLE, D'APRÈS JEAN DE BOLOGNE
Christ en bronze à patine brune. Présenté sur un socle en bronze.
Dim. : 39 x 34 cm                         


Estimation 3 500€-4 000€
ECOLE FRANÇAISE DU XVIIE SIÈCLE, D'APRÈS JEAN DE BOLOGNE




Le 17 juin 2021 il fallait se rendre à Barcelone chez Surbans casa de subastas pour découvrir un beau Christ en Ivoire du type vivo attribué à un sculpteur italien du XVIe siècle. Offert à la vente dans la fourchette d'estimations 16 000€-24 000€ le Christ n'a pas trouvé Preneur.

Ce n'est pas son 1er passage en vente ...

Je l'ai aperçu le 4 décembre 2019 chez Thierry de Maigret à Paris où il était offert dans la fourchette d'estimations 25 000€-30 000€ et est resté Invendu

C'est donc un Christ qui est vendu selon la méthode des enchères hollandaises. Etant encore éloigné de son juste prix on devrait le revoir prochainement.

A noter que ce Christ n'est pas unique. J'en ai une bonne poignée dans mes archives photographiques ce qui me fait douter qu'il ait été sculpté au XVIe siècle. 

Ce qui n'enlève rien à ses qualités visuelles.


N° 233

Escuela italiana del siglo XVI. Cristo.

Escultura en marfil tallado sobre cruz en madera con remates en plata. La figura del crucificado vivo se presenta clavado con tres clavos y el rostro expresivo pero contenido con ojos y boca entreabierta. Se trata del instante previo a la muerte, un momento de exclamación al Padre en el cuál Jesús alza los ojos al cielo con gesto desesperado. El torso está tratado con una notable perfección plástica y el perizonium, de delicados pliegues y gran calidad, está sujeto con una liviana cinta. Los brazos, manos y dedos ofrecen una cuidadosa movilidad y perfección. La cabeza, sin corona de espinas, muestra suaves y voluminosos bucles en el pelo y barba partida. Rasgos todos ellos minuciosamente tallados con gran detalle que revelan el afán naturalista propio del Renacimiento. Es una escultura de hondo sentido religioso y gran emotividad. El Cristo renacentista es un ideal de belleza clásica que refleja serenidad y perfección. 

Procedencia: Capilla de la Pedrera (Casa Milà) Colección Familia Milà, Barcelona. Colección particular, Barcelona. 
Medidas Cristo: 41 x 33,5 cm.
Medidas cruz: 81 x 47,4 cm.

Estimation 16 000€-24 000€  Invendu
Escuela italiana del siglo XVI. Cristo




 Ce Christ en chêne attribué au XIVe siècle présente le même type iconographique que le Christ en argent vendu par Lempertz à Cologne. 

Bien qu'ayant son origine au XIVe siècle ce type iconographique n'est pas rare. Nonobstant les Christs en Bois de ce type qui sont parvenus à traverser 6 siècles sans trop de dommages ne sont pas légion et justifient une estimation plus élevée que celle de leurs congénères en bronze.

Peut-être pas au point de valoir 5 fois plus ... Ce Christ est demeuré Invendu

Il était offert à la vente chez Pierre Bergé & Associés le 23 juin 2021.


N° 8


Christ en chêne sculpté avec restes de polychromie. Tête inclinée sur l'épaule droite, couronne torsadée, visage à l'expression apaisée aux yeux clos, bras en V ouvert, long périzonium dissymétrique laissant le genou droit découvert et cachant l'autre, petit rabat triangulaire sur la hanche droite, jambes fléchies se croisant avec pieds en partie superposés. 
Rhin moyen, vers 1320 
Hauteur : 48,5 cm - Largeur : 43 cm 
Soclé (petits manques aux extrémités des doigts)
                         


Estimation 20 000€-30 000€    Invendu
Christ en chêne sculpté avec restes de polychromie




  est un ivoirier talentueux. La ville de Dieppe lui doit une grande partie de sa renommée.

Il a sculpté dans l'ivoire le théâtre de la Crucifixion réunissant autour du Christ crucifié la Vierge, Saint-Jean et Marie -Madeleine ainsi que de nombreux objets et ustensiles qui ont jalonné la vie terrestre du Christ. 

Ce théâtre de la Crucifixion n'est pas une pièce unique, plusieurs musées en détiennent un voire plusieurs exemplaires. Plusieurs autres exemplaires sont entre les mains de Particuliers qui lorsqu'ils surgissent en vente font l'objet d'enchères soutenues.

Il fallait se rendre à Fontainebleau le 28 juin 2021 à l'Etude Ossenat et débourser 6 625€ (5 300€ au marteau) afin de remporter cet exemplaire du Théâtre de la Crucifixion réalisé par l'atelier de Belleteste.


N° 227


CALVAIRE en ivoire dans son cadre noirci représentation du christ en croix, les saintes femmes, les instruments de la passion. Dieppe, début XIXème siècle. 27 x 17,5 cm (quelques manques dans le décor, bon état général)                       


Estimation 800€-1 200€
  • Théatre de la Crucifixion Belleteste ivoire
  • Théatre de la Crucifixion Belleteste ivoire




 Ce Christ en bronze doré attribué au XIVe siècle n'a pas trouvé Preneur dans sa fourchette d'estimations 48 000€-96 000€

Non, il ne s'agit pas d'une erreur, le Vendeur espérait au moins 48 000€ de la vente de son Christ de 23 cm ! Ce Christ était présenté à la vente le 30 juin 2021 par Subastas Segre une Maison de Ventes Madrilène.


N° 1312


"Cristo Crucificado" en bronce dorado, posiblemente Francia S. XIV

Es un Cristo aún vivo, a punto de expirar con la cabeza ladeada, con corona de espinas y los cabellos colgando en bucles por el lado inclinado. Está clavado a la cruz mediante tres clavos con una pierna superpuesta sobre la otra y flexionada y el pie ligeramente rotado hacía el exterior. El perizonium es largo hasta la rodilla, con pliegues naturalistas anudado a la cintura. 
Son abundantes los Cristos crucificados en metal que irían adosados a cruces procesionales o de altar. 
Esta tipología de Cristo gótico se aleja del modelo románico más hierático, inexpresivo y frontal, que representa a Cristo en majestad sin sufrimiento ninguno y con cuatro clavos. En este momento el naturalismo toma protagonismo, humanizándose la figura de Jesús que sufre y muestra los signos de la pasión. Al representarlo con tres clavos se le da una curvatura y movimiento que repercute en los pliegues del perizonium. En esta época la religión sufre un cambio, inicidiéndose menos en el miedo para dar paso al perdón y la misericordia a través del arrepentimiento y seguir el camino recto. Eso se refleja en la iconografía. 

Existen algunos ejemplos con los que se puede relacionar esta pieza en el Metropolitan Museum of Art de Nueva York.

El más antiguo de h. 1300, noreuropeo tallado en marfil (2005.274) aunque ha perdido los brazos es uno de los más finos conservados. La cabeza ladeada con la corona de espinas y los bucles colgando por el lado inclinado, así como el rostro sereno y naturalista es similar al nuestro, si bien la disposición de las piernas es más forzada produciendo mayor curvatura abdominal.
El segundo ejemplo en aleación de cobre dorado, catalogado como veneciano de la segunda mitad del S. XIV (1982.60.397) presenta un tratamiento anátomico menos naturalista, próximo al arte bizantino, característica de los Cristos italianos de este momento y un perizonium mucho más inflado con gruesa solapa al rededor de la cadera. Elementos que tiene en común con otro, en aleación de cobre dorado, realizado en el norte de Francia o zona del Mosa en la segunda mitad del S. XIII (2010.278) pero con menor curvatura del cuerpo. 
Victoria & Albert Museum tiene también un ejemplo que se acerca a nuestra pieza (M 38-1959) en la postura, serenidad del rostro, perizonium y disposición de las piernas pero con un tratamiento anátomico más marcado, cercano al arte bizantino y está catalogado como francés mediados del S. XIII. 
Los Cristos españoles de este momento son mucho más drámaticos y los italianos tienden aún a la estética bizantina y los ingleses tienen rasgos anátomicos arcaicos con marcada cintura y perizonium muy abultado con gran solapa en la cintura, por lo que nuestra pieza está más cercana al arte francés del momento.
Con estuche tríptico contemporaneo en piel.
Medidas: 23 x 20 cms.


                     Estimation 48 000€-96 000€  Invendu

Cristo Crucificado en bronce dorado posiblemente Francia S XIV

Publié le 07 juillet 2021

free hit
counters