VEIT STOSS (1447c -1533)

VEIT STOSS (1447c -1533)

VEIT STOSS a exercé son talent alternativement en Pologne où son nom est WIT STWOSZ et en Allemagne

Sa vie fût longue et mouvementée, il connût la Gloire et la Disgrâce.

La Gloire lorsqu'il réalise seul le retable considéré comme le plus beau chef d'œuvre de la fin du XVe siècle en Europe : le retable du maître-autel de Notre-Dame de Cracovie où les personnages qui relatent la vie de la Vierge mesurent jusqu'à 3 mètres de haut. Cette œuvre monumentale que vous pouvez découvrir sur cette video sur You Tube http://www.youtube.com/watch?v=gurjKsjBSDs lui prit 12 ans de sa vie.

La Disgrâce lorsqu'en 1503 il falsifie une créance et qu'il est marqué au fer rouge sur les deux joues ce qui lui épargne la peine de mort.

VEIT STOSS (1447-1533) vécut au tournant du Moyen-âge et de la Renaissance et avec plus d'intensité que tout autre sculpteur il projeta sur ses Christs en Croix les tourments existentiels qui ont accompagné cette période de transition.

Du fait de sa notoriété, exacerbée sous la période de gouvernance du parti Nazi qui créa le timbre de son effigie, les Christs en Croix qu'on lui attribue sont nombreux.

Néanmoins on peut avoir la conviction que la majorité des Christs qui lui sont attribués sont de sa main compte tenu que la force de son style n'est guère imitable.

  • Le Christ de l'Eglise Notre-Dame de Cracovie
  • Le Christ de l'Eglise Saint-Sebald à Nuremberg
  • Le Christ de l'Eglise Saint-Laurent à Nuremberg
  • Le Christ de l'hôpital Saint-Esprit à Nuremberg conservé au Musée National Germanique
  • Le Christ de la Chapelle du Château Impérial de Nuremberg
  • Le Christ de la Cathédrale Sainte-Croix à Rottweil
  • Le Christ de l'Eglise de Tous les Saints à Florence en Italie

VEIT STOSS appartient à cette catégorie d'Artistes qui projettent dans leur oeuvre l'impétuosité de leur Vie.

La souffrance qui défigure le visage de ses Christs en Croix est la fidèle transcription de la souffrance de ses Contemporains additionnée de sa propre souffrance.

VEIT STOSS s'est éteint le 22 septembre 1533 dans une grande solitude.

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - EGLISE NOTRE-DAME DE CRACOVIE

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - EGLISE NOTRE-DAME DE CRACOVIE

C'est lors de son second séjour à Cracovie que Veit STOSS a sculpté dans la pierre cet exceptionnel Christ en Croix commandé par Heinrich SLACKER, ministre du roi de Pologne Casimir IV Jagellon vers 1490.

Le Christ est mort comme l'indique la blessure béante sur son côté droit.

Les yeux du Christ demeurent entr'ouverts pour rappeler aux Fidèles les outrages auxquels il fût soumis avant d'expirer.

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - MUSÉE DE NUREMBERG

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - MUSÉE DE NUREMBERG

Ce Christ sculpté dans le tilleul est conservé au Musée National Germanique de Nuremberg.

Il provient de l'hôpital du Saint-Esprit de la même ville.

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - EGLISE SAINT-LAURENT - NUREMBERG

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - EGLISE SAINT-LAURENT - NUREMBERG

Sculpté en 1517/1518, le Crucifix de l'Eglise Saint-Laurent à Nuremberg est attribué à Veit STOSS.

Situé au-dessus du maître-autel qu'il domine de ses 2m10, il est sculpté dans le tilleul.

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - EGLISE SAINT-SEBALD - NUREMBERG

CHRIST EN CROIX - VEIT STOSS - EGLISE SAINT-SEBALD - NUREMBERG

On connaît bien la période de réalisation de ce Christ en Croix suite à la découverte d'une note qui porte la date du 27 juillet 1520 ainsi que le nom du donateur Nicklas WICKEL et du sculpteur Veit STOSS.

Ce Christ en Croix, sculpté dans le tilleul, est conservé dans l'Eglise de Saint-Sebald à Nuremberg. Avant 1663, il se situait dans l'Eglise Notre-Dame.

Publié le 26 juillet 2013

free hit
counters