MANCEAU (1838-1917)

Désiré MANCEAU (1838-1917)

2017   Un sculpteur et une S.a.r.l. !

En mars 2014 j’ai publié une première Biographie de Désiré MANCEAU  ( A revoir en fin de page)

A cette date, j'avais illustré l'oeuvre de Désiré MANCEAU avec 3 modèles de Christs en Ivoire dont 2 modèles étaient signés D.Manceau et un 3ième modèle qui apparaissait sans signature et sans marque que j'avais attribué à D.Manceau à cause de ses similitudes avec les deux précédents.

Je vous propose de revoir ces 3 modèles ainsi que 6 autres modèles que j’ai découverts au fil du temps depuis ma précédente publication.

Auparavant, je vous rapporte une découverte de taille qui change le regard que l'on doit porter sur les Christs en Ivoire signés D.Manceau :

La s.a.R.L.  d. manceau (1917c-1956c)

 Une société commerciale dénommée D.Manceau a été créee afin de poursuivre après le décès de Désiré Manceau (1838-1917) la commercialisation des Christs signés D.Manceau. La conséquence est que la signature D.Manceau qui apparait sur de nombreux Christs en Ivoire ne signifie pas que ces Christs ont été sculptés par Désiré MANCEAU (1838-1917). Elle signifie que ces Christs sont peut-être de la main de Désiré Manceau s'ils ont été produits avant 1917, plus sûrement, qu'ils ont été commercialisés par la s.a.r.l. D.Manceau depuis sa date de création vers 1917 jusqu'à sa date de fin d'activité vers  1956.

En conséquence, des Christs en Ivoire signés D.Manceau ont été produits après la date fatidique du 2 mars 1947 et sont donc, aujourd'hui, susceptibles d'être interdits de commercialisation.

 L'Etat Civil de Désiré MANCEAU (1838-1917) Ayant découvert récemment son acte de décès, je peux vous affirmer que Désiré Auguste MANCEAU est né en 1838 et il est mort en 1917.

 Il est essentiel de bien connaître les modèles commercialisés avec la signature D.Manceau car, comme déjà dit, de nombreux Christs ont été commercialisés avec cette signature jusqu'en 1956 et ensuite , selon Tardy - Les Ivoires - Edition 1979, l’Ivoirier parisien CANAVA, gendre et successeur d’Amédée REVET a racheté en 1956 les modèles D.Manceau. Donc, après 1956, des Christs semblables aux Christs signés D.Manceau ont pu être commercialisés.

 Une autre raison de bien connaître les modèles commercialisés avec la signature D.Manceau est qu’en l'absence de cette signature, les modèles concernés sont fréquemment attribués au XVIIIe siècle voire au XVIIe siècle.

Notez que des Marchands attribuent par erreur au XVIIIe siècle des Christs en Ivoire signés D.Manceau sous le couvert qu’il y eût à Nantes au XVIIIe siècle un sculpteur qui s’appelait MANCEAU. Ces Marchands omettent de préciser que l'initiale de ce sculpteur nantais était N.  Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole Française au XVIIIe siècle : MANCEAU (N) Sculpteur établi à Nantes, faisait partie de la milice bourgeoise en 1774-1775 


 Catalogue des Christs en ivoire signés D.Manceau 


Nota
Compte tenu que des Christs signés D.Manceau ont été commercialisés pendant les 4 décennies qui ont suivi le décès de Désiré MANCEAU je préfère parler de la marque D.Manceau et de l'Atelier D.Manceau
Crucifix en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

 Mod.I

Vous rencontrerez ce Christ en Ivoire provenant de l’atelier D.Manceau dans tous les coins du globe, attribué à n’importe quelle époque et à n’importe quelle école. 

La raison est que généralement il ne porte pas la marque D.Manceau.

L'absence de la marque D.Manceau ouvre la voie à toutes les fantaisies. 

En octobre 2012, une SVV espagnole, pas des moindres, l’a attribué à Claudio BEISSONNAT un sculpteur du XVIIe siècle d’origine Franc-comtoise qui a acquis ses lettres de noblesse en Andalousie puis à Naples.

Ce modèle de Christ issu de l’atelier D.Manceau semble toujours être de grande dimension, environ 50 cm tête-pieds.

 L'exemplaire que je présente a été vendu à Barcelone en juillet 2014. Il était attribué à une Ecole Française du XVIIIe siècle !


Crucifix en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

 Mod.II

Ce Modèle, environ 20 cm tête-pieds, est plus petit que le Mod.I dont il diffère peu.

Parfois il est marqué D.Manceau, parfois il ne l’est pas.

Un Christ en Ivoire de ce Modèle est passé en vente aux enchères en 2015 signé par Blanche Manceau-Doyen, la fille de Désiré Manceau

Nota Blanche Manceau-Doyen a exposé dans des salons comme le Salon de 1926 à Paris où elle a présenté 3 Christs.

 L'exemplaire que je présente a été vu sur Ebay en juin 2016 ! Il ne portait ni signature ni marque.










Christ en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

Mod.III

C’est pour ses similitudes avec les 2 modèles précédents que j’ai attribué en mars 2014 ce troisième modèle à l’atelier de D.Manceau. Depuis mars 2014 je l’ai revu à 3 reprises.

Il n’est jamais apparu avec une signature sauf une fois, en Italie, avec un monogramme A.H. 

Un monogramme désigne plus souvent un propriétaire de l’œuvre que le sculpteur. Un monogramme peut aussi avoir été gravé pour induire en erreur. 

La maison de vente en Italie qui vendait ce Christ en Ivoire monogrammé A.H. n’a pas tenté de l’interpréter. Elle s’est contentée d’attribuer le Christ à une école italienne du XVIIIe siècle !

Comme avec le Mod.I ce modèle qui ne comporte ni signature ni marque est attribué à n’importe quelle époque et à n’importe quelle école.

C’est un modèle qui a été produit dans des dimensions très variables. 

Le Christ monogrammé A.H. que j’ai cité mesurait cm 25X21. 

Un modèle de 80 cm est en vente sur le site d’un Antiquaire à Rome qui l’attribue à une école flamande du XVIIe siècle !

 L'exemplaire que je présente est passé en vente publique à Gènes en mai 2016. Il était attribué à une école française ou flamande, XVIIe XVIIIe ! Il mesurait cm 21 X 28.


Christ en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

Mod.IV

C’est un modèle sans grande originalité pour l’époque. Cette iconographie est fréquente chez les ivoiriers parisiens du XXe siècle.

Compte tenu de l’exceptionnelle longévité sur 2 générations des modèles issus de l'Atelier D.Manceau, les Christs issus de cet Atelier, en particulier ce Mod.IV, ont la particularité d’être parfois blessés du côté Cœur, parfois blessés sur leur flanc droit et parfois ils ne le sont nullement.

 Les Christs blessés du côté Cœur ont été produits au début du XXe siècle. 

 Les Christs blessés sur leur flanc droit ont été produits après la grande guerre de 14-18 où un retour à la tradition est observé.

Le Mod.IV est généralement signé. Le Christ le plus grand que j’ai vu de ce Modèle atteignait 33 cm.

 L'exemplaire que je présente est passé en vente publique en France en juillet 2016. N'étant pas signé la Maison de Ventes l'a attribué au XVIIe siècle ! Son adjudication 180€ au marteau pour un Christ de 25 cm a démenti évidemment qu'il s'agissait d'un Christ du XVIIe siècle.

Cadre Crucifix en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

Mod.V

C’est un modèle qui porte la marque D.Manceau. Il semble être de dimensions contenues entre 15 et 30 cm env.

Sur tous les exemplaires que j’ai vu le Christ est blessé sur son flanc droit. C’est donc un Christ probablement postérieur à la grande guerre.

Une datation encouragée par le regard du Christ tourné vers sa gauche selon une iconographie qu’il est fréquent d’observer entre 1920 et 1950.

L'exemplaire que je présente est passé en vente publique cet été. Il mesurait cm 27 X 20 et il portait la marque D.Manceau.



Christ en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

Mod.VI

C’est le modèle qui m’a fait connaître Désiré MANCEAU.

Le travail est plutôt de belle qualité avec une sculpture plus profonde que sur les autres modèles de même taille. 

 L'exemplaire que je vous présente était en vente sur un site d'enchères en ligne en mai 2016. Il portait la marque de l'Atelier D.Manceau et mesurait 16 cm env.

Scène du Calvaire en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

Mod.VII

Le Mod.VII est très proche du Mod.V à cette différence que le regard du Christ est tourné vers sa droite au lieu d’être tourné vers sa gauche comme sur le Mod.V

 L'exemplaire que je vous présente est en vente par un Antiquaire italien qui, malgré la marque de l'Atelier D.Manceau gravée sur le perizonium du Christ l’attribue aux années 1700 !

Le Christ est accompagné de Marie-Madeleine et de Saint-Jean. La Vierge Marie complétait probablement cette scène du Calvaire dont les dimensions sont notables 36 cm pour le Christ, 35 cm pour Saint-Jean et 23 cm pour Marie-Madeleine.




Christ en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

Mod.VIII

Dans mes archives je n'ai trouvé qu’un seul exemplaire de ce Modèle. Sa diffusion semble donc avoir été limitée.

Il porte la marque D.Manceau

C'est un Christ de belle envergure 40 X 26 cm passé en vente publique en juin 2015 en France et jamais revu depuis.






Crucifix en Ivoire signé D Manceau signé DM Désiré MANCEAU Ivoirier Paris

Mod.IX

Comme le précédent Modèle je n'ai trouvé qu’un seul exemplaire dans mes archives. Sa diffusion semble donc avoir été limitée.

Il porte la marque D.Manceau

C'est un Christ en Ivoire de petite taille 15 cm env. que j’ai aperçu en janvier 2014 et que je n’ai jamais  revu.





 Biographie publiée le 28 mars 2014 

MANCEAU (1841-1920 c.)


Vous n'ignorez pas que des Intervenants sur le marché de l'Art s'attachent à éliminer les preuves de l'attribution d'une oeuvre appartenant à une période récente afin de faire passer l'œuvre pour plus ancienne qu'elle est et en réclamer un prix plus élevé.


D'autres Intervenants se murent dans le silence car ils profitent ou sont susceptibles de profiter de ces tromperies.

Certains tentent de rétablir la vérité …

Désiré MANCEAU est né en 1841. Il tint commerce de l'ivoire à Paris à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Il sculptait l'ivoire et il apprit son art à sa fille MANCEAU-DOYEN qui poursuivit après lui le commerce de l'ivoire à Paris.

Cette transmission de l'art de l'ivoire d'un Père à sa Fille explique que la signature D.MANCEAU se découvre sur de nombreux ivoires jusqu'au milieu du XXe siècle.

Tardy, dans son ouvrage sur les Ivoires, nous informe que les modèles de MANCEAU ont été rachetés par CANAVA en 1956.

Cette information signifie que le parcours de D.MANCEAU dans l'ivoire s'est achevé en 1956. Elle signifie également que certains modèles créés par D.MANCEAU ont pu être diffusés après cette date.

CANAVA était lui-même sculpteur sur ivoire. Il fût le gendre et le successeur du Maître ivoirier-sculpteur Amédée REVET.

Notez que dans les années qui ont précédé la guerre de 14/18 Amédée REVET tenait boutique à quelques pas de l'atelier de Désiré MANCEAU dans la même rue du temple à Paris, au N° 167 pour A.REVET, au N° 119 pour D.MANCEAU.

Avec Désiré MANCEAU et Amédée REVET nous sommes autour de ce que la sculpture de l'ivoire a fait de mieux en France dans la 1ère moitié du XXe siècle.

Dés lors, il n'est pas étonnant qu'une fois débarrassée de la preuve encombrante d'une signature ou d'une marque de magasin une œuvre de ces ivoiriers du XXe siècle soit attribuée à une période plus reculée ...
CHRIST EN IVOIRE SIGNÉ D.M. pour Désiré MANCEAU Ivoirier à Paris

Il est un modèle de Christ en Ivoire de grandes dimensions que l'on rencontre dans divers coins du globe et que des experts attribuent au XVIIIe siècle voire au XVIIe siècle.

Affirmer comme je l'ai déjà fait que ce modèle de Christ était une production du XIXe siècle voire du XXe siècle n'a rien changé aux opinions déjà exprimées par les Intervenants du marché.

Il manquait une preuve …

J'ai enfin découvert un modèle de ce Christ avec la signature de D.MANCEAU

Une signature que je connais bien pour avoir eu
entre les mains à plusieurs reprises des Christs en Ivoire signés D.MANCEAU

SIGANTURE DE D.MANCEAU D.M. Désiré MANCEAU sur des Christs sculptés dans l'ivoire

Les initiales D.M. gravées dans le dos du Christ précédent sont celles de l'ivoirier Désiré MANCEAU ainsi que l'atteste la signature ci-contre et complète de D.MANCEAU relevée sur un autre modèle de Christ en ivoire.

La graphie du M ne laisse aucun doute sur la paternité de ce Christ en Ivoire à ce sculpteur.

Il est définitivement un modèle créé par Désiré MANCEAU, sculpteur sur ivoire, installé 119 rue du Temple à Paris dès 1892.

Le nombre 17 pourrait faire référence à sa hauteur en pouces soit environ 43 cm. Il peut s'agir aussi de son année de réalisation : 1917.

D'autres modèles de Christs en Ivoire sont sortis de l'atelier de D.MANCEAU.

Je vous en livre 2 autres ...

CHRIST EN IVOIRE SIGNÉ MANCEAU

Ce second modèle porte la signature de D.MANCEAU.

Le Marchand qui le vend, malgré que je l'ai informé de sa méprise, maintient son attribution à un sculpteur nantais actif vers 1740 !

Le Christ en ivoire d'une hauteur de 18 cm est présenté à la vente sans sa Croix et sans cadre.

On lui a ôté ses attributs du XXe siècle !

NB
On est un pronom indéfini. Il ne signifie pas que c'est le Marchand qui lui a ôté ses attributs du XXe siècle.

CHRIST EN IVOIRE ATTRIBUE A D.MANCEAU IVOIRIER 119 RUE DU TEMPLE A PARIS

Je vous livre le même modèle que précédemment mais cette fois le Christ en Ivoire est présenté sur sa Croix dans un cadre du XXe siècle.

Sa hauteur est de l'ordre de 20 cm.

CHRIST SCULPTE DANS L IVOIRE ATTRIBUE A D.MANCEAU IVOIRIER A PARIS 119 RUE DU TEMPLE

Ce 3ième modèle ne porte pas de signature.

Ses similitudes avec le 1er Modèle laissent peu de doutes sur la paternité de D.MANCEAU.

Néanmoins, sans signature avérée, l'erreur est possible ...

Il peut s'agir du modèle d'un ivoirier proche ou concurrent de D.MANCEAU.

Publié le 04 novembre 2017

free hit
counters