GUALTERIO Actif vers 1600

Giovanni Antonio Gualterio Actif en 1600
La Maison de Ventes Sotheby’s met en vente à Londres le 10 décembre 2015 un  Christ en ivoire signé des 3 lettres JAG. L’occasion de compléter cet abrégé de l'oeuvre de Giovanni Antonio Gualterio ...

GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO est natif de Gaeta.

Il était actif à la cour papale au cours des 2 dernières décennies du XVIe siècle et il était réputé pour ses Crucifix.

Le Grünes Gewolbe de Dresde conserve un fragment de Christ en ivoire signé par ce Maître italien. Au dos du perizonium, dans sa partie haute, on peut lire F.JO.ANT.GUALTERIUS 1599

GIOVANNI prénom italien se traduit par JOAN ou JOHANNES sous sa forme latine ce qui doit être l''explication de JO. qui précède ANT. GUALTERIUS

Il est intéressant d'observer ce détail car en Espagne Margarita M. Estella dans son ouvrage La escultura barrocca de marfil en Espana s'est interrogée sur l'identité du Maître qui a signé ses Crucifix des 3 lettres JAG ?

On peut hypothéquer que le Maître qui signe avec les initiales JAG soit JOHANNES ANTONIUS GUALTERIUS alias GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO.

C'est d'autant plus vraisemblable que le dos du perizonium qui est une partie peu visible de la sculpture est exécuté de la même manière sur les Christs du Maître qui signe avec les initiales "JAG" que sur le fragment du Christ signé par GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO.

El Maestro della sigla J.A.G. est l'auteur d'une série de Crucifix en ivoire aisément reconnaissables grâce à des caractéristiques semblables.

Certains sont datés, d'autres non ! Certains sont signés des 3 lettres JAG d'autres non !

Comme de toute production d'apparence identique on ne peut pas affirmer que tous les Crucifix attribués à JAG soient de la main du Maître.

Sa production fût importante et il n'est pas exclu qu'il eût des Ouvriers Compagnons pour l'assister.

CHRIST EN IVOIRE - FIN DU XVIE SIECLE

Christ en ivoire le Maître qui signe des 3 lettres JAG


J’ai découvert cet exceptionnel Christ en ivoire haut de 30 cm en juin 2002 lors de son passage en vente chez Chenu-Scrive-Bérard à Lyon.

Invendu à Lyon il a trouvé acquéreur à Marseille en avril 2003 et, depuis cette date, il circule entre Venise, Paris et Gênes afin de trouver un nouvel acquéreur au prix fort.

C'est un Christ qui affiche toutes les caractéristiques des Christs produits par le Maître qui signe JAG.

En 2003, la Maison de Ventes de Marseille l’avait désigné d’origine portugaise … en 2007 à Venise il était attribué à un scultore renano … en 2011 la SVV Tajan pense que cette pièce est espagnole de la fin du XVIe siècle mais il est également possible qu’elle provienne d’un atelier d’Italie du nord ...  enfin en 2015 la Maison de Ventes Wannenes Art Auctions ne pense rien, ne l’attribue pas et le désigne sobrement cristo in avorio, XVI XVII secolo.


GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO a encore du chemin à parcourir avant d’asseoir sa notoriété dans les Maisons de Vente.


FRAGMENT DE CHRIST EN IVOIRE - F. JO. ANT. GUALTERIUS. 1599

FRAGMENT DE CHRIST EN IVOIRE - F. JO. ANT. GUALTERIUS. 1599

Ce fragment de Christ en Ivoire est conservé dans les collections du Musée dît Grünes Gewolbe à DRESDE.

Il nous fait découvrir le nom complet de GUALTERIO sous sa forme latine JOHANNES ANTONIO GUALTERIUS.

Mais surtout il nous révèle la manière adoptée par GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO pour sculpter l'envers du perizonium.

CHRIST EN IVOIRE Signé JAG et Daté 1614

CHRIST EN IVOIRE Signé JAG Et Daté 1614

Ce Christ en Ivoire haut de 29cm porte au dos sur la partie haute du perizonium les 3 initiales du Maître JAG ainsi que la date 1614

Ce Christ est un bel exemple de la production du Maître qui signe JAG.

Il est intéressant de noter que les Crucifix attribués à GUALTERIO, celui du Musée dît Grünes Gewolbe ainsi qu'un autre fragment conservé au Victoria & Albert Museum sont datés de la fin du XVIe siècle tandis que les Christs du Maître qui signe JAG sont datés du début du XVIIe siècle.

Par ailleurs, les Christs datés de la fin du XVIe siècle sont des Christs Morto tandis que les Christs du début du XVIIe siècle sont des Christs Vivo.

Vous pouvez accéder à la fiche du Crucifix du Victoria & Albert Museum en suivant ce lien :
http://collections.vam.ac.uk/item/O192205/crucifix-figure-figure-gualterio-giovanni-antonio/

JAG <> JOHANNES ANTONIUS GUALTERIUS

JAG <> JOHANNES ANTONIUS GUALTERIUS

En rapprochant l'envers du perizonium du Christ de GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO et l'envers du perizonium d'un des Crucifix du Maître qui signe JAG on est frappé par les ressemblances.

Ce d'autant que l'iconographie n'est pas commune puisqu'elle fait apparaitre le galbe des fesses du Crucifié que le perizonium manifestement ne recouvre pas.

Une telle similitude iconographique sur une partie peu visible de la sculpture et la concordance des Initiales JAG avec le Nom et Prénoms de GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO laissent peu de doutes sur le fait qu'il s'agisse du même Maître ...


JAG <> JOHANNES ANTONIUS GUALTERIUS


La première lettre de la signature JAG qui est lue traditionnellement comme un J est en réalité un G retourné.

GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO a utilisé ce style graphique afin de donner un effet de symétrie à sa signature. Le A de Antonio placé au centre de sa signature parfait cet effet de symétrie.






Si on retourne les 3 Lettres qui composent la signature JAG, on lit toujours JAG et on constate que le J de JAG se transforme en G et que le G de JAG se transforme en J d'où la parfaite symétrie.





CHRIST EN IVOIRE ATTRIBUE A JAG

CHRIST EN IVOIRE ATTRIBUE A JAG

Ce Christ en Ivoire haut de 24 cm bien que ni signé, ni daté peut être attribué au Maître qui signe des 3 lettres JAG. Il affiche les mêmes caractéristiques iconographiques que le Christ vu précdemment, signé JAG et daté 1614.


4 VISAGES DES CHRISTS EN IVOIRE DU MAÎTRE QUI SIGNE JAG

4 VISAGES DES CHRISTS EN IVOIRE DU MAÎTRE QUI SIGNE JAG


Ces visages sont ceux de 4 Christs en Ivoire attribués au Maître qui signe JAG.




4 AUTRES VISAGES DES CHRISTS EN IVOIRE DU MAÎTRE QUI SIGNE JAG

4 AUTRES VISAGES DES CHRISTS EN IVOIRE DU MAÎTRE QUI SIGNE JAG


Au fil des années j’ai enrichi le trombinoscope des Christs de GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO, je suis en mesure de vous livrer 4 autres visages 


UN CHRIST EN IVOIRE SIGNÉ jAG ET DATÉ 1585 !

CRISTO VIVO monogrammed and dated: GAG 1585

Je termine cet abrégé de l’œuvre de GIOVANNI ANTONIO GUALTERIO par ce très beau Christ qui sera vendu par la Maison de Ventes Sotheby’s le 10 Décembre 2015 à Londres.

N°386 
Giovanni Antonio Gualterio (active 1582-1600)
Italian, Rome, 1585

CRISTO VIVO monogrammed and dated: GAG 1585

ivory 30.5 by 30cm., 12 by 11¾in. 

The present corpus forms part of a group of ivory corpora signed by Giovanni Antonio Gualterio, who produced works for a distinguished Roman clientèle that included then-Cardinal Ferdinando de'Medici. A strikingly similar Cristo Vivo, apparently dated 1614, was recorded in a Spanish private collection in 1975 (Estella Marcos, op. cit., figs 9 and 10). The haunting gaze and open mouth of the figure highlight the demand for heightened realism in Roman religious sculpture following the Council of Trent.

RELATED LITERATURE
M.M. Estella Marcos, 'Un Cristo de marfil de Gualterius y otros dos ejemplares del maestro de la sigla JAG', Archivo español de arte, 1975, no. 48, pp. 133-136; E.D. Schmidt, 'Christ in the Counter Reformation. A signed and dated ivory by Giovanni Antonio Gualterio', Storia dell'arte, 2008, 118, no. 19, pp. 5-20

Estimation 15 000-25 000 GBP

CRISTO VIVO monogrammed and dated: GAG 1585

Pour la première fois une Maison de Ventes associe la signature JAG au sculpteur Giovanni Antonio Gualterio mais ne donne pas d’explications pour justifier ce rapprochement ! 

Sinon, je doute que que 1585 soit la date réelle de sculpture de ce Christ par Giovanni Antonio Gualterio.

La première raison est qu’à cette date tous les Christs connus de Giovanni Antonio Gualterio sont des Cristo morto.

La seconde raison est qu'à cette date Giovanni Antonio Gualterio signe ses Christs en toutes lettres. 

La troisième raison est l’empreinte dans l’ivoire qui contient le chiffre 5 de 1 585. Elle apparaît plus blanche et, en grossissant cette empreinte, on observe bien sa forme circulaire qui contenait à l'origine le rond du chiffre 6.

Enfin pourquoi voire un 8 là il est écrit un 1 ?

La date réelle de sculpture de ce Christ en ivoire par Giovanni Antonio Gualterio serait en réalité 1615, une date cohérente avec les autres Christs en ivoire datés et attribués au Maître.

Publié le 17 novembre 2015

Publié le 08 décembre 2012

free hit
counters