UN CHRIST EN CROIX DE CHARLES LEBRUN (1619-1690) GRAVE PAR GILLES ROUSSELET (1610-1686)

UN CHRIST EN CROIX DE CHARLES LEBRUN (1619-1690) GRAVE PAR GILLES ROUSSELET (1610-1686)

Le Christ en Croix qui est l'objet de ces quelques lignes est une des Crucifixions du Christ la plus répandue au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle.

Selon les inscriptions portées sur les gravures qui successivement l'ont représenté, ce Christ en Croix est copié à partir d'un tableau de Charles LEBRUN (1619-1690)
"copié" est le seul terme qui soit juste pour désigner les copies des tableaux de Charles LEBRUN qui circulent encore aujourd'hui tant elles furent nombreuses.

Animés par je ne sais quelles velléités de spéculation certains acteurs du Marché de l'Art voudraient voir dans ces copies la main du Maître ou , au moins disant, la main d'un artiste qui les aurait peintes sous sa direction dans son atelier.

Ce ne sont bien que des copies et cela n'empêche pas que certaines soient de belle qualité parce que de tous temps et dans toutes les régions de France, il y eût des artistes de talent qui se sont formés en copiant les Maîtres.

Charles LEBRUN, par les Rois et par les Princes pour qui il peignit, fût considéré comme le plus grand Maître de tous les temps. Avec une telle notoriété on comprend comme une évidence que tous les artistes tentèrent de le copier.

Selon Claude NIVELON qui a écrit la biographie de Charles LEBRUN c'est Gilles ROUSSELET (1610-1686) qui le premier a gravé le Christ en Croix de la Photo 1. La gravure de Gilles ROUSSELET est de belles dimensions : 101.6 cm X 62.0 cm.

Toujours selon Claude NIVELON ce Christ a été peint pour Pierre PONCET qui était Conseiller à la Cour des Aides, "un protégé du Chancelier SEGUIER" rajoute-t-il. C'est un Tableau qui, par la suite, a été altéré par des repeints et dont on a perdu la trace aujourd'hui.

D'autres graveurs ont reproduit ce Christ de Charles LEBRUN ...

Une gravure de ce Christ est née sous le burin de Gérard AUDRAN (1640-1703). Celle que je vous présente (photo 2) est extraite d'un Missel de 1784 (Photo 3). Elle constitue la preuve que la notoriété de ce Christ de Charles LEBRUN perdura jusqu'à la Révolution.

BAZIN Nicolas (1633 ?-1710) grava également ce Christ de Charles LEBRUN (Photo 4).

Il est intéressant d'observer que sur la gravure de Gilles ROUSSELET le Christ porte son regard vers sa droite tandis que sur les gravures de Gérard AUDRAN et de Nicolas BAZIN le Christ porte son regard vers sa gauche !

Parce que les gravures par lesquelles se diffuse ce Christ de Charles LEBRUN sont majoritairement inversées les artistes qui copieront le Christ de Charles LEBRUN le représenteront le regard tourné vers sa gauche.

Car, j'en suis convaincu, sur le tableau original de Charles LEBRUN, le Christ portait son regard vers sa droite car ainsi l'exigeait encore la tradition à la date où Charles LEBRUN a exécuté son tableau.

Les LAUDIN, émailleurs à Limoges, participèrent par leurs nombreux émaux à diffuser ce Christ dans l'Europe entière. Le regard du Christ copié par les LAUDIN est tourné vers sa gauche (Photo 5)

Quant aux Artistes-Peintres qui l'ont copié nous avons l'embarras du choix (Photos 6,7 & 8)

Parfois le Christ apparaît portant son regard du bon côté conformément à la gravure de Gilles ROUSSELET comme celui que je vous présente (Photo 9) ...

Cette huile sur toile a été vendue aux enchères en juin 2008. Sans surprise, elle était attribuée à Charles LEBRUN !

Elle a été adjugée à 5 000$ en dessous de son estimation basse. Admettez que c'est un prix d'adjudication qui est loin d'être le prix d'une toile d'un Maître ! Nonobstant l'Acheteur a fait un bel achat compte tenu de la qualité de la peinture (Photo 9) et de ses dimensions : 98cm X 62cm qui sont proches de la gravure originale de Gilles ROUSSELET.

Publié le vendredi 11 mai 2012

free hit
counters