UN CHRIST DE LEGENDE - LE SAINT-CHRIST D'AGDE -

UN CHRIST DE LEGENDE - LE SAINT-CHRIST D'AGDE –

La Légende du Saint-Christ d'Agde se lit sur les Cartes-Postales anciennes. (Photos 1 & 2)

" La légende dit que ce Christ a été fait par un Ange. A une époque qu'on ne saurait déterminer, un voyageur vint dans le pays et demanda à être enfermé dans une chambre pour y travailler. Ne voulant avoir aucune communication avec le monde, on lui faisait passer tous les jours sa nourriture par un croisillon. Quant au bout d'une semaine on ouvrit la porte, la voyageur avait disparu et un Christ magnifique était étendu sur le sol. Pendant la Révolution, des forcenés le jetèrent à la rivière, mais un pêcheur le ramena de nuit dans ses filets et le cacha précieusement dans sa demeure.
Au début du siècle dernier, il fût donné à l'église Saint-Sever. A cause des miracles qui s'opèrent à son contact, ce Christ est en grande vénération non seulement dans la ville mais dans toute la contrée. C'est le Palladium de la cité d'Agde. "

Le Christ d'Agde est un Christ de grandeur nature, haut de 1.82 mètre, qui est porté en procession le Vendredi-Saint dans les rues de la ville.(Photos 3 à 5)

Des érudits locaux, convaincus qu'il est né de la main de Michel-Ange, ont engagé des recherches afin de prouver son attribution au grand maître de la Renaissance italienne.

Le risque dans ce type de recherches est de constituer, comme dans les affaires de Justice, un dossier exclusivement à charge, ou à décharge selon le côté où on se place, et de passer à côté de la vérité.

Je crains que la quête de cette attribution à Michelangelo n'aboutisse pas !

La tête baissée, le Saint-Christ d'Agde n'a pas les yeux complètement clos. C'est un Christ encore vivant qui rend le dernier souffle par sa bouche entrouverte. (Photos 6 & 7)

Le sculpteur a précisément représenté l' "Instant" de la 7ème Parole du Christ sur la Croix comme rapportée par Luc au Chapitre XXIII, verset 46 de son Evangile : " Mon Père, je remets mon âme entre vos mains "

Les représentations de cet " Instant " sont rares avant le 17ème siècle.

Elles ont réellement pris leur essor qu'à l'issue du Concile de Trente et c'est l'Espagne baroque qui fût le principal propagateur de ces représentations de l' " Instant ".

Un bel exemple est celui d'" El Cristo de la Clementia " sculpté par Montanes Martinez en 1603 (Photos 8 & 9)

La Sicile n'est pas restée à l'écart de la représentation de ces " Instants " et si je cite cette île c'est pour vous emmener à San Marco d'Alunzio où le Vendredi-Saint un Christ de grandeur nature comme celui d'Agde est porté en procession dans les rues de la Ville. (Photos 10 & 11)

C'est un Christ réalisé au milieu du 17ème siècle par LI VOLSI Scipione (1588-1667) qui fût le membre le plus célèbre d'une grande famille de Sculpteurs.

Je vous livre ci-après l'adresse Internet d'une Video de la Procession. C'est une Procession où le mot "dévotion" dévoile tout son sens ...
http://www.youtube.com/watch?v=Id79ba4KGIU

Publié le vendredi 27 janvier 2012

free hit
counters