HENRI DE TRIQUETI FUT IMPERIAL … (1804-1874)

HENRI DE TRIQUETI FUT IMPERIAL … (1804-1874)

Henri de Triqueti naquit en 1804 au château du Perthuis à Conflans-sur-Loing. Il est le fils du baron Michel de Triqueti dont il hérita le titre.

Henri de Triqueti étudia la peinture avant de s'adonner entièrement à la sculpture.

Ses œuvres par centaines ornent nos édifices les plus prestigieux. Parmi celles-ci, la grande porte en bronze de l'église de la Madeleine à Paris, la moitié des boiseries de la salle des séances du Palais du Luxembourg, la statue de Gaston Phoebus érigée à Pau et dans un tout autre registre la décoration murale de la chapelle de Wolsey à Windsor consacrée à la mémoire du Prince Albert.

Dans son dictionnaire des Sculpteurs, Stanislas LAMI écrit qu'il est l'auteur du Christ en bronze qui s'élève derrière le maître-autel de l'église du Dôme des Invalides.

La commande passée par l'Etat en 1846 mentionne un Christ en marbre ! Finalement Henri de Triqueti le coula dans le bronze. C'est une œuvre monumentale marquée par l'esprit des sculptures bourguignonnes de la fin du XVIe siècle.

Le modèle en plâtre qui servit à couler ce Christ n'est pas perdu. Depuis le XIXe siècle, il est visible dans la chapelle des fonds baptismaux de l'église de la Madeleine à Montargis. On se souvient que notre Baron naquit dans le Loiret …

C'est un Christ qui affiche une puissance incommensurable, symbole d'un guerrier qui poursuit le combat au-delà de sa propre mort en accompagnant les vivants.

L'épaisseur de la barbe confère au Christ de Triqueti une dimension contemporaine sans équivoque qui démontre que la sculpture du XIXe siècle respire avec son siècle.

Publié le vendredi 17 février 2012

free hit
counters