Un Christ inspiré par Michel-Ange

Christ en Croix Dessin de Michel-Ange 1541

En 1541 Michel-Ange (1475-1564) dessine un Christ en Croix qui fera école.

Michel-Ange destine ce dessin à Vittoria Colonna (1492-1547) qui appartient à la grande noblesse italienne.

Vittoria Colonna est une intellectuelle, poète notoire et chef d'un mouvement réformateur au sein de l'Eglise Catholique romaine.

L'influence de Vittoria Colonna sur Michel-Ange est forte particulièrement dans le domaine religieux.

Michel-Ange, lui-même, affiche sa sympathie pour les réformateurs. Il n'a pas oublié son vieil ami Jérôme SAVONAROLE (1452-1498) mort sur le bûcher pour avoir dénoncé sa vie durant l'impiété grandissante au sein de l'église catholique romaine.

Il faut établir le lien entre l'idéal religieux réformateur prôné par Vittoria Colonna et le Christ en Croix que dessine Michel-Ange pour sa noble amie.

Le dessin de Michel-Ange est aujourd'hui conservé au British Museum.

Il est l'expression géniale d'un élan iconographique né de pensées réformatrices au sein de l'église catholique romaine. Il devînt un modèle pour les Artistes qui ont partagé les mêmes idées de réforme.

Marcelle VENUSTI Crucifixion avec Saint-Jean et la Vierge Marie

Parmi les Artistes qui reproduisirent le Christ en Croix dessiné par Michel-Ange on peut citer Marcello VENUSTI (1512/1515-1579) également sympathisant d'un groupe réformateur.

Giulio BONASONE Gravure d'une dessin de Michel-Ange

Ci-contre le peintre et graveur Giulio BONASONE (1498 c.-1574 c.)

EL GRECO Le Christ en Croix entre deux donateurs

EL GRECO (1541 c.-1614), vers 1590, peignit le Christ en Croix adoré par deux donateurs qui n'est autre que le Christ de Michel-Ange vu dans un miroir.

Le Christ en Ivoire d Isabel CLARA El Escorial

Le Christ de Michel-Ange ne fût pas seulement reproduit par des peintres ou par des graveurs. Des sculpteurs se sont emparés de cette nouvelle iconographie et l'ont immortalisée dans l'ivoire.

Après un voyage de 4 siècles dans le temps ils ne sont pas légion à nous être parvenus. J'en ai inventorié une petite dizaine, les plus connus sont au nombre de 4 :

Le premier d'entre eux est celui dit d'Isabel CLARA conservé au Monastère de El Escorial. Depuis toujours on l'identifie à un cadeau du Pape Pie V (1504-1572) au roi d'Espagne Philippe II (1527-1598)

Le Christ en Ivoire du Monastère de Guadalupe

Le second est conservé au Monastère royal de Santa Maria de Guadalupe. Ce Christ serait également passé par les mains du roi d'Espagne Philippe II.

Avec hardiesse la conservation du Monastère l'attribue à Michel-Ange.

Le Christ en Ivoire du Bayerisches Nationalmuseum.

Le troisième est conservé au Bayerisches Nationalmuseum.

Le Christ en Ivoire du musée de Capodimonte

Bien que différent au niveau du dessin du perizonium mais de la même inspiration le quatrième est visible au musée de Capodimonte.

Le Christ en Ivoire du musée de Dresde signé F JO GUALTERIUS 1599

Ces Christs sont contemporains des Christs en ivoire signés par Giovanni Antonio GUALTERIO qui curieusement sont tous des Christs morts sur la croix.

Cependant quand on rapproche certains détails de sculpture des Christs signés GUALTERIO de ces Christs vivants sur la Croix on est frappé par les similitudes.

A gauche Photos de détail en N&B du Christ en Ivoire conservé au musée de Dresde signé F IO. A T. GVALTERIVS 1599

Le Christ en Ivoire du musée de Dresde signé F JO GUALTERIUS 1599

A droite Photos de détail en Couleur du Christ en Ivoire présenté dans le diaporama ci-après

  • Christ en Ivoire inspiré par Michel-Ange
  • Christ en Ivoire inspiré par Michel-Ange
  • Christ en Ivoire inspiré par Michel-Ange
  • Christ en Ivoire inspiré par Michel-Ange
  • Christ en Ivoire inspiré par Michel-Ange

Bibliographie
Margarita M. Estella - La escultura barroca de marfil en España - Ed. 1984
Schmidt, Eike D. - Christ in the Counter-Reformation. A signed and dated ivory by Giovanni Antonio Gualterio - Storia dell'Arte Ed. 2008


Publié le 26 Décembre 2014

free hit
counters