Le Christ nu

La nudité est un éternel sujet de polémique.

La polémique a démarré à la Genèse.

Probablement qu'elle durera jusqu'à l'Apocalypse.

La cause de cette polémique est le caractère ambivalent de la nudité.

L'état de nudité est évoqué dès les premières lignes d'écriture de la Genèse après que Dieu ait extrait une côte d'Adam pour façonner la femme : Adam & sa femme étoient alors tous deux nuds,& ils n'en rougissoient point.

A ce stade de la Genèse la nudité est la condition normale de vie. Adam et Eve sont libres d'aller et de venir où bon il leur semble, ils sont nus et ils n'en rougissent point.

Quelques alinéas plus loin, Adam et Eve consomment le fruit de l'arbre de la connaissance et Ils reconnurent qu'ils étoient nuds; & ils entrelafferent des feuilles de figuier, & s'en firent de quoi se couvrir.

La première conséquence de la désobéissance à Dieu est la découverte par Adam et par Eve de l'état de nudité dans lequel ils sont. Cette découverte s'accompagne immédiatement de la honte d'être nus.

Cette honte de la nudité, ce sont Adam et Eve eux-mêmes qui se l'infligent.

A Dieu qui le cherche, Adam répond J'ai entendu votre voix dans le paradis, & j'ai eu peur, parceque j'étois nud : c'est-pourquoi je me fuis caché.

En réalité, Adam et Eve ne font qu'anticiper l'action de Dieu car avant de les chasser du paradis Le Seigneur Dieu fit aussi à Adam & à sa femme des habits de peaux dont il les revêtit.

Ainsi la Bible témoigne d'une part que du jour de sa création au jour de sa désobéissance, l'homme et la femme vivent ensemble totalement nus au paradis.

La Bible témoigne d'autre part que du jour où l'homme et la femme ont commis le péché originel ils doivent masquer leur nudité.

Pour les artistes qui sont tenus de rendre par l'image la réalité du témoignage biblique la nudité ne saurait être dévoilée que lorsque la scène se situe avant le péché originel.

Les artistes de la Renaissance qui avaient fait du corps le faire-valoir de leur art multiplièrent en conséquence les scènes de paradis.

Compte tenu de la minceur du thème qui ne remplit que quelques lignes dans la Bible les artistes ont également représenté des corps dénudés dans les scènes où on montrait l'innocence originelle retrouvée comme dans le sacrement du baptême et surtout dans la scène qui nous intéresse : la Crucifixion.

Le Christ qui a fait le choix de mourir sur la Croix pour racheter la faute originelle recouvre de facto l'innocence . Les artistes ont donc considéré que représenter le Christ nu sur la Croix était conforme à l'enseignement biblique.

Le problème est que s'il est exact que le Christ recouvre l'innocence par son sacrifice, les hommes et les femmes qui le regardent sont bien éloignés de cet état originel. Par voie de conséquence la représentation du Christ nu est susceptible d'une mauvaise interprétation.

Le Concile de Trente affirmera qu'ils foient oftez & aboliz, en manière qu'on ne mette aucunes Images, qui dónent occafion d'vne faulfe doctrine,& aux fimples d'vn erreur dangereux. [Edition de 1564]

Le débat de la représentation du Christ nu sur la Croix ne fût pas tranché pour autant. La nudité du Christ sur la Croix fût soutenue et commentée par de nombreux dévots. Le très influent Saint-François de Sale au cours de son sermon pour le vendredi saint du 28 mars 1614 se demande Pourquoy Nostre Seigneur voulut estre tout nud sur la croix ?

De nombreux Christs nus sur la Croix ont vu le jour avant que l'église catholique ne les interdise formellement. La majorité de ceux qui étaient déjà exposés furent enlevés et/ou détruits. Les Christs nus qui ne pouvaient pas être éliminés ou qui justifiaient qu'on les conserve furent recouverts d'un linge de pudeur.

Le Christ nu de Filippo BRUNELLESCHI (1377-1446)

Filippo BRUNELLESCHI est un architecte, sculpteur, peintre, et orfèvre de l'École florentine.

Ce Crucifix en bois lui est attribué.

Il est conservé dans une des chapelles de Santa Maria Novella à Florence.

Il aurait été réalisé dans les années 1410-1415.

En suivant ces liens qui conduisent au site de la Basilique vous découvrirez l'histoire de ce Crucifix :

En italien :
http://www.smn.it/opere/5104-il-crocifisso-del-brunelleschi/

Ou dans la langue de Shakespeare :
http://www.smn.it/en/opere/5104-the-crucifix-by-brunelleschi/

Le Christ nu de Lambert LOMBARD (1506-1566)

Lambert Lombard est un peintre, dessinateur et architecte d'origine liégeoise formé à l'école d'Anvers.

Il séjourna en Italie en 1537/1538 et à son retour il fût un ambassadeur de la Renaissance italienne.

Il introduisit dans la peinture de son pays des formes novatrices inspirées de l'art italien et créa la 1ère Académie dans le Nord.

On lui attribue ce dessin du Christ nu sur la Croix qu'il aurait réalisé vers 1538 donc pendant son séjour en Italie.

C'est un dessin conservé au Cabinet des Estampes à Berlin et réalisé à la craie et à l'encre brune.

Un Christ nu de la fin du XVe siècle

Ce Christ nu, d'une hauteur de 94 cm, a été vendu par Sotheby's en octobre 2009.

Il est attribué à un sculpteur italien de la région d'Ombrie.

Le Crucifix nu de Santo Spirito

C'est le plus célèbre des Christs nus qui soient parvenus jusqu'à nous.

Il est attribué au grand maître de la Renaissance italienne Michel-Ange (1475-1564)

Il est actuellement exposé dans la Basilique di Santa Maria del Santo Spirito à Florence.

Michel-Ange l'aurait réalisé à l'âge de 17 ans.

Un Christ nu revêtu d'un linge de pudeur

Ce Christ est un travail d'Orfèvre façonné avec des feuilles d'étain sur une âme de bois et d'étoupe pressée.

Il a été polychromé afin de lui donner l'apparence la plus réaliste que possible.

Le perizonium a reçu une polychromie identique à celle du corps et a pour fonction de dissimuler la nudité du Christ.

Le perizonium est donc un linge de pudeur que l'Orfèvre a façonné afin de ne pas créer la polémique.

A l'origine, ce Christ devait être montré totalement dénudé parce qu'à l'instant où le Christ meurt sur la Croix pour racheter la faute originel commise par Adam et Eve Il recouvre l'innocence.