Avant 1328

CHRIST EN IVOIRE REGNE DES ROIS MAUDITS AVANT 1328

UNE OEUVRE ...

Les Christs en ivoire sculptés en ronde bosse sous le règne des Rois Maudits sont extrêmement rares.

Le Metropolitan Museum of Art conserve un modèle d'une qualité exceptionnelle.

C'est un Christ sculpté dans une défense de morse qui à l'origine était polychromé et doré afin d'accentuer son réalisme et son caractère précieux.

Les paupières closes, le Christ est mort.

Sa tête n'est pas complètement retombée sur son épaule ce qui lui confère une sérénité empreinte de douceur.

Le linge qui masque sa nudité est noué sur le côté et descend jusqu'aux genoux.

Le genou gauche du Christ est recouvert tandis que son genou droit reste apparent.

Les 2 pieds sont en rotation externe. Comme ils devaient être fixés à la Croix avec un seul clou les tibias se croisent afin de les ramener sur le même axe.

Le Christ porte une couronne exempte d'épines qui a la forme d'un tore.

De part et d'autre de son visage de longues mèches de cheveux ondulent jusqu'à ses épaules.

La moustache et la barbe, parfaitement symétriques, sont sculptées en gros tortillons.

UNE EPOQUE ...

La notice du Metropolitan Museum of Art évoque la date de 1300 environ ...

Pour le vérifier et tenter d'être plus précis on peut se rendre au British Museum afin d'observer le triptyque en ivoire de John GRANDISSON.

John GRANDISSON commanda ce triptyque peu de temps après sa nomination au rang d'évêque de Lancaster en 1327 et il eût l'heureuse idée d'y faire inscrire ses armes en remplaçant l'aigle familial par la mitre de l'évêque.

Les ressemblances iconographiques entre le Christ du musée de New-York et le Christ du triptyque de l'évêque de Lancaster sont évidentes.

La position plus verticale des pieds du Christ sur le triptyque de John GRANDISSON traduit néanmoins une date de réalisation postérieure.

L'iconographie est typiquement dans le style de Paris mais le fait que le Christ du Musée de New-York ait été sculpté dans une défense de morse fait douter quant à son attribution à un atelier parisien.

Au début du XIVe siècle Paris est le principal foyer de l'art gothique et les oeuvres qui naissent au sein de ses ateliers sont imitées dans toute l'Europe.

Il est difficile dans ces conditions d'affirmer Qui a fait Quoi et Où ?

CHRIST EN IVOIRE REGNE DES ROIS MAUDITS AVANT 1328
CHRIST EN IVOIRE REGNE DES ROIS MAUDITS AVANT 1328

Publié le 20 juin 2014

free hit
counters