PIFFETTI (1701-1777)

Pietro PIFFETTI (1701-1777)
S'intéresser à l'oeuvre de Pietro PIFFETTI (1701-1777) c'est s'intéresser au style rococo né en France sous la Régence (1715-1723). Ce sont les décorateurs d'intèrieur qui ont initié ce style au décor exubérant appelé aussi rocaille.

Pietro PIFFETTI est né à Turin, une ville du nord de l'Italie qui, dès les années 1000, entra dans les possessions de la Maison de Savoie et le demeura jusqu'à l'orée du XIXe siècle, autant dire que Pietro PIFFETTI était savoyard plus qu'italien.

Le père de Pietro PIFFETTI possédait une taverne à Turin, un établissement peu propice à la découverte des Arts. Pourtant Pietro PIFFETTI reçut une riche éducation qui l'éveilla aux arts de la musique, de la calligraphie et de la littérature.

On sait peu de choses des années de formation de Pietro PIFFETTI. Il sera entré comme Apprenti au service d'un Maître ébéniste à Rome et aura appris l'ébénisterie auprès de ce Maître. C'est en 1721 ou 1722 qu'il obtînt son diplôme d'ébéniste et en 1731, revenu à Turin, il fût nommé 1er Ebéniste à la cour du roi Charles Emmanuel III.

Pietro PIFFETTI fabriquait des meubles pour les palais royaux de la cour de Savoie. Dans les panneaux il incrustait l'ivoire, le jaspe, le lapis-lazuli, l'écaille de tortue, la nacre qui côtoyaient l'ébène, le bois de rose, les métaux rares et les pierres précieuses. Le tout imitait le dessin, la gravure ou la peinture. Il représentait avec la même habilité une allégorie religieuse ou une peinture d'histoire, des cartes à jouer ou une partition musicale. Sa créativité a conduit le mobilier rococo à un sommet de l'art figuratif. Plus de 70 oeuvres lui sont attribuées qui nous sont parvenues.

LE RETABLE DE L'EGLISE DE SAINT-PHILIPPE DE NERI

LE RETABLE DE L'EGLISE DE SAINT-PHILIPPE DE NERI
Le Retable de l'église Saint-Philippe de Néri à Turin est daté de 1749 et il est attribué à Pietro PIFFETTI. Une inscription pyrogravée sur la traverse supèrieure du cadre est ainsi libéllée : ANNO DOMINI MDCCXLIX CONGR. ORAT. TAURIN. SAECULARI PRIMO RERUM SEC. PREFECTO P. JO. BAPTI. PREVER PETRUS PIFFETTI OPUS HOC INVENIT ET FECIT.

Ce retable d'une richesse de détails incommensurable donne une idée précise du style artistique exercé par Pietro PIFFETTI dans le domaine religieux. Il donne également une bonne idée des richesses accumulées par l'Eglise romaine et les Congrégations religieuses pendant les périodes monarchiques.

LE PELICAN LE RETABLE DE L'EGLISE DE SAINT-PHILIPPE DE NERI
 Détails de la porte qui ferme le tabernacle. Un pélican nourrit sa couvée avec des aliments régurgités.  

Au Moyen-Age on croyait que le pélican perçait son poitrail avec son bec afin de nourrir ses oisillons avec sa chair. Il est naturellement devenu le symbole du Christ qui a versé son sang pour le salut des Hommes. Quant à la blancheur de l'oiseau, elle symbolise la pureté de l'Amour du Christ.


CHRIST EN IVOIRE LE RETABLE DE L'EGLISE DE SAINT-PHILIPPE DE NERI
Il est établi que Pietro PIFFETTI savait travailler l'ivoire.

Par contre il n'est pas établi que les Christs en Ivoire qui surmontent ses tabernacles soient de sa main.

Il est préférable de statuer qu'ils ne le soient pas car hormis 1 ou 2 Christs ils sont d'une qualité banale.

 Ci-contre le Christ en ivoire qui coiffe le sommet de l' Autel précédemment décrit et destiné à l'église Saint-Philippe de Néri à Turin.

La simplicité de la sculpture du Corpus en Ivoire contraste avec la complexité et la richesse du meuble qu'il surmonte.




CROIX D'AUTEL ET PRIE-DIEU aTTRIBUÉS À pIETRO PIFFETTI

LE RETABLE DE L'EGLISE DE SAINT-PHILIPPE DE NERI

C'est à mon ami italien que l'on doit cette photo panoramique de 2 oeuvres religieuses attribuées à Pietro PIFFETTI et conservées au Musée du Palazzo Madama à Turin.

Ces oeuvres sont exceptionnelles.

Le Christ en Ivoire de la Croix d'Autel est d'une qualité rare, il mérite qu'on s'y attarde.

Le Christ en Ivoire dans le cadre ovale du Prie-Dieu est plus commun.



LE CHRIST EN IVOIRE DE LA CROIX D'AUTEL (Musée du Palazzo Madama)

LE CHRIST EN IVOIRE DE LA CROIX D'AUTEL (Musée Du Palazzo Madama)
 La période de sculpture de ce Christ en Ivoire est cohérente avec la date de 1745 c. de réalisation de la Croix d'Autel par Pietro PIFFETTI.

La Conservation du Musée ne soutient pas que Pietro PIFFETTI soit l'auteur de ce Christ en Ivoire.

Il s'agit d'un très beau Christ sculpté par la main d'un Maître contemporain de Pietro PIFFETTI. 

Le Christ se présente sur la Croix de manière dissymétrique par rapport à l'axe de la verticale. 

C'est un Christ Mort, les goutes de sang qui perlent de sa blessure sur la poitrine en attestent.

Le Christ est parcouru d'un fin réseau de veines qui circulent sur son corps de la tête aux pieds.

Le pied gauche étiré à se rompre rejoint le pied droit sur le clou qui les fixe ensemble à la potence. 




LE CHRIST EN IVOIRE DU PRIE-DIEU (Musée Du Palazzo Madama)

LE CHRIST EN IVOIRE DU PRIE-DIEU (Musée Du Palazzo Madama)
 La sculpture de ce Christ en Ivoire est représentative du début du XVIIIe siècle par la tension qui nait de l'attitude étirée et tendue du Christ.

La position frontale du Christ en Ivoire est également typique des années charnières entre le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle.

Le style de Crucifix sculpté dans l'ivoire est antérieur au Prie-Dieu attribué à Pietro PIFFETTI.










CROIX D'AUTEL (Palazzo Reale)

On pense que cette Croix d'Autel conservée au Palazzo Reale était contenue à l'intèrieur d'un Tabernacle commandé et livré à la Maison Royale le 20 Juillet 1760 car à cette date les comptes du Trésor rapporte qu'il a été délivré un paiement de 1 900£ "all'ebanista Pietro Piffetti, d'ord. di S.M. per aver provvisto un tabernacolo d'ebano, avorio et altro p. la cappella di questa R. le Curia"

Je ne saurais être juge de la véracité de la source rapportée par le site gouvernemental cultura italia. Toujours est-il que le Christ cloué sur cette Croix affiche un style très proche de celui qui accueille le pénitent sur le Prie-Dieu conservé par le Musée du Palazzo Madoma. Sa réalisation est assez médiocre , il pourrait s'agir d'une copie du XIXe siècle 


CROIX D'AUTEL (Palazzo Reale)


TABERNACLE DU MUSÉE CASA RAVERA À BENE VAGIENNA

Terminons ce court instant passé avec Pietro PIFFETTI en regardant et en admirant son Tabernacle conservé au Musée Casa Ravera situé dans la commune de Bene Vagienna dans le Piémont. Par solidarité avec les autres oeuvres conservées et attribuées à Pietro PIFFETTI le Christ en Ivoire fixé sur la Croix est d'un style assez proche des 2 Christs en Ivoire vus précédemment. Celui-ci accuse un léger déhanchement qui trahit encore un peu plus son appartenance au XIXe siècle ... mais l'essentiel n'est pas là.

L'essentiel est la qualité incommensurable de ce mobilier d'église construit pour célébrer la gloire du Fils du Dieu chrétien.

NB Cette photo est extraite du site d'un restaurateur de mobilier spécialiste de l'Art Sacré.


TABERNACLE DU MUSÉE CASA RAVERA À BENE VAGIENNA

Publié le 29 novembre 2015

free hit
counters