CHRIST EN CROIX DIT D'ART POPULAIRE

CHRIST EN BOIS ART POPULAIRE SCULPTURE

Sur le plan iconographique, ce Christ en Croix se caractérise par l'absence de couronne d'épines, par un périzonium court parcouru de plis et attaché par un noeud sur le côté droit. Les pieds du Crucifié sont superposés et croisés en légère rotation interne, la sculpture est frontale.

Ces caractéristiques pourraient être celles d'un Christ du 17ème siècle !

Le problème est que le bois ne donne pas le sentiment d'être d'un age aussi ancien et l'absence de toute trace de polychromie enlève l'argument de sa conservation dans de bonnes conditions.

La difficulté majeure quand on est confronté à un Christ en Croix dit d'Art Populaire est la quasi absence de repères car, par définition, l'Art Populaire ne fait pas référence à une école. Il peut même être l'Art d'une seule Personne ...

Pour éviter de s'égarer en conjectures on peut tenter d'aborder ce type d'oeuvre d'art du seul point de vue émotionnel.

Un Christ en Croix dit d'Art Populaire ne peut pas laisser indifférent sur un plan émotionnel car la Personne qui l'a sculpté, si elle s'est lancée dans l'épopée de cette représentation c'est qu'elle avait une véritable motivation pour le faire et de vrais sentiments à transmettre.

C'est la recherche et la lecture de ces sentiments qui peuvent nous apporter quelques informations sur l'origine de ce Christ.

Sur le plan émotionnel, ce Christ exprime une vraie humilité et beaucoup de sérénité.

La souffrance subie par le Crucifié n'est guère représentée.

A contrario, un fort sentiment d'Amour est exprimé par le coup de lance donné symboliquement du côté du cœur et aussi, et surtout, par la sculpture d'un cœur à la place du nombril.

Cette liberté d'expression prise par le sculpteur pour exprimer son sentiment d'Amour vis-à-vis du Crucifié nous plonge au "Cœur" du 19e siècle.

Une telle lecture est moins sujette à discussion ...

Néanmoins le doute persiste …

Et, pour justifier la réalité de ce doute, je vous livre 2 photos de Christs en Croix d'Art Populaire. L'un date de la 1ère moitié du 18ème siècle, l'autre date de la 2ième moitié du 19ème siècle.

Je vous laisse deviner lequel est le plus ancien ...

La réponse est dans l'ouvrage de Jean-Pierre TROSSET " Les Croix de Savoie "

Publié le vendredi 25 février 2011

free hit
counters