CHRIST EN IVOIRE VERS 1600

CHRIST EN IVOIRE VERS 1600 FIN DU 16E SIECLE
CHRIST EN IVOIRE VERS 1600
Ce Christ en Ivoire affiche toutes les caractéristique d'un travail ancien.

Le perizonium n'est pas rapporté, il est sculpté dans la masse. Les Anciens ne trichaient pas , ils visaient la perfection de leur Art. Une autre caractéristique d'ancienneté est la multiplication des craquelures qui apparaissent avec le dessèchement de l' ivoire. Attention , ces craquelures se font dans le sens de la croissance de la défense de l'animal. Les craquelures qui apparaissent dans le sens travers sont dues à des chocs thermiques. Parfois ces chocs sont provoqués volontairement pour faire passer un ivoire plus ancien qu'il n'est en réalité.

Le corps est squelettique sans trop de démonstration de la souffrance endurée.

Le sculpteur exprime dans ce Christ sa volonté de pousser son art à l'extrême. Il multiplie les détails de sculpture mu par le seul objectif d'approcher au plus près la réalité du corps : la barbe est délicatement bouclée, l'oreille est parfaitement dessinée , La corde qui ceint le perizonium est torsadée etc.

Bien que son apparence soit moins cadavérique ce Christ est à rapprocher du Christ conservé à Saint-Antoine l' Abbaye dans l' Isère.

Publié le 6 octobre 2009

free hit
counters