Surestimer est une méthode de vente

Christ en Ivoire du XIXe siècle

Dans le milieu de la vente aux enchères, on observe tout et son contraire …

Pour parvenir à vendre un Objet qui ne trouve pas preneur au prix proposé, il y a les Maisons de vente qui soldent et il y a les Maisons de vente qui surestiment …

Je vous ai rapporté le parcours de ce Christ en bronze attribué à Gabriel GRUPELLO estimé 15 000€-20 000€ en août 2011 qui finalement fût proposé à la vente en novembre 2013 dans une fourchette de 1 500€-2 500€

on-solde

La Maison de vente aux enchères Marc Arthur Kohn présentera aux enchères le 25 mars 2014 un Christ en ivoire attribué au XVIIe siècle et placé dans une vitrine en marqueterie Boulle. L'ensemble est estimé dans une fourchette de 80 000€-120 000€.

Christ en Ivoire du XIXe siècle

Cet ensemble a déjà été présenté à la vente par Marc Arthur Kohn le 16 novembre 2012 dans une fourchette moindre 60 000€ à 80 000€.

C'est donc à une envolée de son estimation que nous confronte la Maison de ventes Marc Arthur Kohn pour un objet qui manifestement n'a pas trouvé preneur avec une estimation plus basse.

Le catalogue de la Vente organisée par Marc Arthur Kohn le 25 mars 2014 est consultable à cette adresse
http://fr.calameo.com/read/0007480748ff71b28ce4a

Le catalogue de la Vente organisée par Marc Arthur Kohn le 16 Novembre 2012 est consultable à cette adresse
http://flipbook.kohn.fr/16112012/

Augmenter la fourchette d'estimation d'un objet qui ne trouve pas preneur est devenue une pratique courante.

L'acheteur, ignorant l'estimation précédente, acquière ou négocie l'objet en-dessous de sa dernière estimation et a ainsi le sentiment d'avoir réalisé une belle affaire !

Si je disserte sur ce Christ en ivoire c'est parce qu'il y a autre matière à s'interroger ...

Christ en Ivoire du XIXe siècle

J'ai découvert la 1ère fois ce Christ en Ivoire le 20 Décembre 2001 lors d'une vente organisée par la Maison PIASA.

Son estimation était affichée à cette date dans la fourchette 7 620€-12 200€ et le Cabinet GUILLEE, expert pour ce lot, précisait qu'il s'agissait d'un Christ de style Louis XIV et que le Christ et sa vitrine décorée dans le goût de Berain était une fabrication de la 1ère moitié du XIXe siècle

Je ne saurais juger de l'ancienneté de la vitrine, elle n'entre pas dans mon domaine de compétences. Par contre je peux vous assurer que le Christ en Ivoire est une production assez tardive du XIXe siècle.

Ce type iconographique n'est pas rare sur le marché et seul le XIXe siècle a eu la capacité de les produire en si grand nombre et dans les multiples formats où on les découvre.

Christ en Ivoire du XIXe siècle

Preuve de l'absence de rareté de ce type de Christ, le site de commerce ProAntic proposait récemment à la vente un Christ en Ivoire quasiment identique à celui que présente la Maison de vente Marc Arthur Kohn

Il est prétendu cette fois qu'il a été produit au XVIIIe siècle.

Son cadre de présentation est probablement une production du XVIIIe siècle mais on voit bien que le Crucifix a été rapporté.

Ses dimensions, c'est le cas de le dire, ne cadrent pas …

free hit
counters